BACCARAT - CRISTAL

La cristallerie Baccarat, Symbole du luxe à la française, est l’histoire d’un artisanat unique en son genre. Service de verres, vases, bijoux, sculptures, luminaires, plongez dans le luxe intemporel. Découvrez la nouvelle collection Baccarat 2017.

5% DE REMISE SUR VOTRE COMMANDE AVEC LE CODE BACCARAT5



BACCARAT – CRISTALLERIE BACCARAT – CRISTAL DE BACCARAT :

BACCARAT – CRISTALLERIE BACCARAT – CRISTAL DE BACCARATFondée en Lorraine, sur autorisation du roi Louis XV. La cristallerie Baccarat a traversé 250 ans, forte d’un savoir faire d’excellence qui transcende les aléas de l’Histoire, guerres, révolutions, récessions. Ainsi, la maison témoigne de plus de deux siècles de vie politique, culturelle. La cristallerie Baccarat conquiert une notoriété internationale à la faveur des premières commandes royales françaises. Suivies par les rendez-vous d’importance que sont les Expositions universelles. Baccarat rédige au fil des siècles une histoire éblouissante, magnifiée par les commandes prestigieuses. Du premier service de verres commandé par Louis XVIII (1823) aux majestueux candélabres du tsar Nicolas II (1896). Baccarat rayonne d’une renommée incomparable.


♦ BACCARAT FRANCE :

D’Exposition universelles en commandes de têtes couronnées – dont la première fut celle du roi Louis XVIII, en 1823, le nom Baccarat est à lui seul un sésame.  Une porte enchantée vers la lumière. Celle que ne manqueront pas de plébisciter, pour ne pas citer que quelques exemples, les maharadjahs du Rajasthan, la Maison impériale du Japon, le président des États-Unis Franklin Roosevelt, les rois du Maroc et les émirs d’Arabie.

Au sein de la manufacture, souffleurs et tailleurs, graveurs et doreurs de cristal sont les artisans d’un rêve universel. Un rêve à facettes. Perpétuant de manière vivante et inspirée la tradition du bel ouvrage qui transcende les siècles et les modes. La manufacture de cristal Baccarat compte, dans sa spécialité, la plus forte densité au monde de Meilleurs Ouvriers de France.

“L’essence de Baccarat, c’est pour moi le monde de l’illusion, à travers le jeu optique des facettes du cristal taillé. J’ai donc imaginé un palais de cristal où tout serait possible”, affirmait Philippe Starck en 2003. Onze ans plus tard, la magie est toujours au rendez-vous. Chez Baccarat, la main et l’oeil scellent les noces de l’imaginaire et de l’excellence. La voie suprême de l’enchantement se révèle derrière les vitrines à thèmes, là où chaque carafe, chaque verre, chaque vase, chaque flacon est une promesse d’absolu.

Qu’il s’agisse du service à moka turc aux émaux polychromes, ou du vase Simon, la justesse du trait, l’équilibre des proportions coïncident avec les prouesses stylistiques les plus extrêmes, comme si l’histoire des Arts décoratifs défilait devant nos yeux, sous la forme d’un conte de lumière. “Le cristal, c’est le gel et la magnificence, et les deux acceptions font sens, cristaux de neige, gel, froid, mais également somptuosité, motifs de couleurs resplendissantes”.


♦ BACCARAT ET LOUIS XVIII :

Première manufacture cristal à présenter des éléments de lustrerie (1827). Première à produire des pièces de couleurs (1839). Baccarat éclaire les décennies d’une magie rouge et or, qui fait de la vie un théâtre de merveilles. En 1855, la présentation de candélabres de plus de cinq mètres de hauteur et de lustre de 140 lumières, lors de la première exposition universelle de Paris, ne marque pas seulement la suprématie de baccarat dans le domaine du luminaire. Elle exprime de manière subliminale la quintessence d’une signature. L’aptitude à donner une âme aux objets, à donner le sentiment qu’avec chacun d’eux, on entre dans la lumière, au nom d’un irrésistible halo.

Ainsi, Baccarat incarne la fusion parfaite entre l’extravagance et le classicisme. Cette audace qui pérennise le “goût” autant que le savoir-faire d’excellence et l’art de recevoir à la française. À l’image des bals de Marie-Laure de Noailles, triomphent ici un esprit cosmopolite. Une passion ouverte sur le monde. Passion incarnée par des talismans de cristal chéris par les esthètes en quête d’exception. Du bleu céleste au vert émeraude, du rouge à l’or au cristal noir onyx fabriqué chez Baccarat depuis le milieu du XIXe siècle.

Louis XVIII, le premier roi à commander un service de verres chez Baccarat se dira ébloui. Ébloui par le fini, la beauté du travail de la manufacture. Fait décisif, en 1816, il a accordé à Aimé-Gabriel d’Artigues, propriétaire des Cristalleries de Vonêche, une exonération des droit de douane à condition que ce dernier établisse une cristallerie en France. Ce sera Baccarat. La verrerie Sainte-Anne devient par ce fait manufacture de cristal. Le premier four a cristal allumé. La coiffeuse de la duchesse de Berry tout en cristal et bronze doré, le service Charles X, comme le verre d’apparat à bouton rouge commandé par Louis-Philippe (1840), témoignent de cet essor associé à un véritable art de vivre.

Toilette-Duchesse-Berry


♦ SERVICE DE VERRES BACCARAT :

À la même époque, le passage du service “à la française” au service “à la russe” détermine une nouvelle manière de dresser la table. Réduction des domestiques oblige, chaque verre a ainsi sa propre fonction. De gauche à droite, le grand verre à eau. Puis un verre moyen pour le vin blanc, un plus petit pour le vin rouge, et, légèrement en retrait, une flûte ou une coupe pour le champagne. Et à gauche de celle-ci, en arrière de la première ligne, le haut verre à vin du Rhin. Le nouvel usage, fixant encore l’attribution de carafes de vin et d’eau entre chaque convive, sera définitivement adopté en 1850.

Question d’éclat, de sonorité et de lumière, le cristal s’impose sur les tables.  Véritable talisman le plus précieux d’un art de vivre jetant ses feux sur les cours du monde entier. Chaque souverain a commandé son service paré de ses armoiries. Avec Louis XVIII, Charles X et Louis-Philippe, Baccarat s’honore d’une aristocratie appellation “cristal des Rois”. Telle une nouvelle promesse de rayonnement international.

Le centre de table, souvent réalisé en cristal et bronze doré, devient une pièce majeure. Magnifiant ainsi l’envie des hôtes de briller, et d’éblouir leurs invités. Cependant, la bourgeoisie n’est pas en reste puisque l’ouverture d’un premier magasin Baccarat de vente à Paris (1832), au 30 bis, rue de Paradis, marque l’envie de cette dernière de cultiver chez elle les rituels des cours royales.


♦ UNE DES PLUS GRANDES CRISTALLERIES DE FRANCE :

Depuis 250 ans et aujourd’hui encore, c’est à la cristallerie de Baccarat en Lorraine que souffleurs, tailleurs, graveurs, doreurs métamorphosent la matière en fusion, cette boule de feu incandescente, en objets de désir éternels. Ainsi, des gestes perpétués et transmis de génération en génération . Depuis 1764, une élite d’artisans dont vingt-deux « Meilleurs Ouvriers de France » et un maître d’art sont parmi Baccarat.

Selon les termes de la législation de l’Union Européenne, le cristal est un verre dont l’indice de réfraction doit être au moins égal à 1,545…

Le four est vaste, doté de plusieurs portes et alimenté en continu de combustible et de matières premières. La composition du cristal: 50% de sable, au moins 24% de plomb, 32% dans le cas de Baccarat, et 20% de potasse. Le sable doit être extrêmement pur. Il gagne en transparence lorsqu’il est purifié par le “savon des verriers”, de l’oxyde de manganèse, ou, comme à Baccarat, de l’oxyde de nickel.

Plusieurs ouvriers s’affairent autour du four. Un geste unique pour sortir de la masse en fusion, à 1200°C, des boules rougeoyantes et fumantes qu’ils font tourner au bout des cannes pour que la force centrifuge conserve une forme régulière à leur “paraison”, le futur corps de la pièce à venir.

Chaque jour, des pièces en cristal exceptionnelles voient le jour à la manufacture Baccarat. Art de la table, vase, coupe, luminaire, un écrin de luxe du savoir-faire français.


♦ LE TRAVAIL DU CRISTAL CHAUD :

Les gestes ancestraux sont ceux de la fabrication du verre. Façonné peu à peu, soufflé à la bouche pour qu’apparaisse la forme de plus en plus précise de l’objet final. Le maître verrier travaillait à l’aide d’outils très simples : palette, pinces, ciseaux. Des formes en creux permettent les premières phases du moulage, faisant apparaître côtes, cannelures, pointes de diamant, etc.

Repassant sa pièce au four pour éviter le durcissement de la matière, le maître verrier ajoute éventuellement anse ou pied, à partir de pâte en fusion. La pièce passe ensuite très lentement sous l’arche de recuisson. Un tunnel où elle est recuite puis refroidie très progressivement afin de ne pas subir de chocs thermiques.


♦ LE TRAVAIL DU CRISTAL FROIS :

À l’atelier à chaud succèdent les ateliers de taille et de gravure. Le décor est réalisé par gravure à la roue, à la meule de diamant, avec des disques de cuivre ou de pierre, ou à l’acide. Dans ce cas, un négatif du motif est appliqué sur la pièce, qui sera enduite de bitume de Judée, un mélange de cire et de térébenthine, puis plongée dans l’acide, qui attaque les parties non protégées. La gravure ainsi obtenue est le plus souvent décorée à l’or, ce qui demande une nouvelle cuisson. Après chaque taille ou gravure, l’objet doit être poli, soit par un bain d’acide, soit par meulage au liège puis à la laine.


♦ LE MUSÉE BACCARAT :

Baccarat, l’histoire d’un artisanat unique en son genre. De progrès techniques et de collaborations artistiques. L’histoire d’un esprit d’entreprise, d’un symbole du commerce mondial. C’est l’histoire d’une ville, d’une manufacture installée en Lorraine, de toute une communauté humaine ayant vécu et grandi aux alentours.

Située dans le département de la Meurthe-et-Moselle, la ville de Baccarat compte environ 4500 habitants.

Le Musée du cristal Baccarat, située au coeur du site de fabrication de la manufacture, retrace plus de 250 ans d’histoire. Un musée, telle une collection privée, des pièces emblématiques aux objets les plus rares, comme un fauteuil en cristal acheté par un Maharadjah.

Le Musée Baccarat invite le visiteur à la table des grands. On y découvre les plus prestigieux services de l’époque. Les visiteurs pourront entendre le bourdonnement perpétuel du four de la manufacture Baccarat, qui n’a jamais été éteint en un siècle, excepté pendant la seconde guerre mondiale.

Musee-Baccarat


♦ LE MUSÉE BACCARAT – PARIS :

Installée place des États-Unis à Paris depuis 2003, la Maison Baccarat vous offre un Musée ainsi qu’une boutique Baccarat présentant les collections actuelles.

À l’affiche, l’exposition La modernité intemporelle. Plus de 350 pièces de la collection patrimoniale.

Dans un style architecturale du XIXè siècle, le Musée se trouve dans l’ancien hôtel particulier de Marie-Laure de Noailles.

Musee-Paris-Baccarat


♦ LA SIGNATURE BACCARAT :

La signature Baccarat est gravée par sablage est appliquée sur tous les objets «Arts de la table et décoration» depuis 1971. En 1990, la marque de fabrique est complétée du logo «Baccarat». En conséquence, elle certifie l’authenticité de la fabrication Baccarat. Une pampille rouge gravée du «B» Baccarat signe les lustres depuis 1997.

Certaines pièces présentent la signature du designer, comme Starck ou bien Mathias sur la collection Mille Nuits. Un numéro de série peut également y être inscrit comme sur le bougeoir Hour Fire Starck.

Signature-cristal-Baccarat


♦ PIÈCE ICONIQUES ET BEST SELLER BACCARAT :

OUR FIRE BOUGEOIR BACCARAT

Our-Fire-bougeoir-Baccarat

Le bougeoir Our Fire est un produit totalement original créé pour Baccarat par Philippe Starck. Reprenant les lignes iconiques du Service Harcourt, la pièce est signée Baccarat ainsi que Starck, accompagné d’un numéro d’édition.

Plus de 3400 “Our Fire” vendus dans le monde en 2008.


VERRE HARCOURT BACCARAT

Verre-Harcourt-1841-Baccarat

De Napoléon III au Vatican, il a paradé à la table des plus grands. Un pied hexagonal, une jambe à triple bouton et une taille “à côtes plates”: tel est le look du verre Harcourt. Depuis, la légende de l’icône Baccarat, rassemblant une trentaine de références – de la carafe au compotier -, n’a cessé d’aiguiser l’imagination des designers, jusqu’aux plus contemporains tels que Philippe Starck en 2005.

11000 verres de la collection Harcourt vendus dans le monde en 2009.


VERRE CHÂTEAU BACCARAT 

Coffret-chateau-BaccaratLa collection Château Baccarat est symbole de plaisir, spécialement étudiée pour la dégustation. Un esthétique unique, une forme spéciale afin de tirer le meilleur de chaque vin. Chaque pièce est signé Baccarat, dans un écrin Château Baccarat.

85000 verres de la collection Château Baccarat vendus en 2012.


ROMANCE COLLIER COEUR BACCARAT :

Pendentif-romance-rouge-Baccarat

Collier en argent et pendentif en cristal Baccarat. Les bords arrondis du sculptural et lumineux pendentif coeur Romance en cristal illustrent le savoir-faire Baccarat. Le pendentif cristal Romance irradie d’une beauté toute romantique.