Cristal de Bohême

Variété de verre à l’oxyde de plomb, le cristal de Bohême est célèbre à travers le monde, réputé par la qualité de ses maîtres verriers.

Sélectionné avec soin, ces créations en cristal réalisées à la main dans la région de Bohême en République Tchèque représente un savoir-faire unique, avec un style complexe agrémenté de gravure. Un cristal clair avec comme outils principal, la main de l’homme. Spécialiste de la taille du cristal, l’artisan verrier cueille le cristal en fusion pour ensuite le travailler.


 

Affichage des produits 1–20 sur 62


CRISTAL DE BOHÊME – CRISTALLERIE DE BOHÊME :

CRISTAL DE BOHÊME – CRISTALLERIE DE BOHÊME, Variété de verre à l’oxyde de plomb, le cristal de Bohême est célèbre à travers le monde, réputé par la qualité de ses maîtres verriers.

Sélectionné avec soin, ces créations en cristal réalisées à la main dans la région de Bohême en République Tchèque représentent un savoir-faire unique. Un cristal clair avec comme outils principal, la main de l’homme. Spécialiste de la taille du cristal, l’artisan verrier cueille le cristal en fusion pour ensuite le travailler. On apprécie tout particulièrement la brillance, la clarté, et la résistance, fruit d’une maîtrise historique.

Une histoire et une tradition plus que centenaire dans l’artisanat du cristal. En effet, aucun pays en Europe ne dispose d’une tradition de fabrication du verre et du cristal aussi longue et continue que celle des pays de l’ancien royaume de Bohême. Des produits de hautes qualités, à des tarifs intéressants. Un art de vivre qui se traduit en premier lieu par l’art de la table. Quoi de mieux que de déguster un délicieux champagne dans un superbe flûte ou de se faire plaisir avec un joli vase en cristal ?

Cristal-de-Boheme-Republique-Tcheque


♦ BOHÊME, UNE RÉGION DE TRADITION VERRIERE :

Située au coeur de l’Europe, riche de ses minerais (fer, graphite …), la Bohême dont l’histoire est liée à la Moravie, fait partie de la République Tchèque depuis 1993.

Remontant au XIe siècle, le développement de cette industrie du verre a eu lieu aux XVIIIe et XIXe siècles. Quel était l’atout de cette région ? Comment obtenaient-ils un verre de si grande qualité ? Le secret réside dans le sable nécessaire à la fabrication du verre. Dans les Monts des Géants (les Sudètes), les verreries trouvaient la silice et les forêts nécessaires à l’alimentation des fours et à la fabrication de la potasse, fondant du verre. Nous vous invitons à lire notre article sur la composition du cristal.

Ainsi, les conditions les plus favorables ont été trouvées dans la zone proche des frontières tchèques. Zone où il y avait suffisamment de matériaux pour la construction des fours, ainsi que les cours d’eau rapides nécessaires pour faire fonctionner les ateliers de coupe de verre et les moulins à quartz.

L’histoire de la verrerie tchèque au Moyen Âge est liée au règne du roi Charles IV. Ce dernier invita les verriers vénitiens de l’île de Murano à Prague. Ils ont ainsi utilisé des sources locales pour produire des vitraux. Cependant, les verriers tchèques de l’époque produisaient également des calices médiévaux et d’autres produits à partir du verre de forêt teinté de vert qui devint populaire auprès des cours de dirigeants et des clients à l’étranger, grâce au développement progressif de nouvelles verreries et aux efforts de leurs vendeurs.

Véritable fer de lance de l’ex-Tchécoslovaquie, l’industrie verrière était de première importance pour le pays. En effet, plus de 8000 producteurs de cristal en Bohême étaient présente avant la Seconde Guerre mondiale. Le gouvernement décide par la suite d’accorder un plus grande importance à cette industrie florissante. C’est ainsi qu’il décide de nationaliser et concentrer la production après la Seconde Guerre mondiale. Lors de la chute du communiste en 1989, les usines vont alors peu à peu reprendre leur indépendance en se développant à l’international.


♦ LE CRISTAL DE BOHÊME ET SON INFLUENCE :

Au 16ème siècle, plus de trente verreries étaient actives dans la République tchèque actuelle. La verrerie tchèque trouva beaucoup de soutien au développement, en particulier pendant le règne du roi et de l’empereur Rodolphe II. L’arrivée de nombreux tailleurs de pierres précieuses a conduit ces artistes à apprendre à découper le cristal de Bohême.

Ainsi, la Bohême du nord développa une grande industrie du verre, qui lui permis d’avoir un impact sur tout le marché européen. Ainsi, les verriers tchèques ont influencé les procédés technologiques de fabrication du verre de façon décisive en Europe.

Leurs efforts de fabrication afin de fabriquer un verre aux qualités comparables au cristal de roche aboutirent probablement en 1683 lorsque le maître-verrier M Müller découvrit le fameux cristal de Bohême. Le point de départ d’un rayonnement mondial. Le cristal de Bohême ancien conquit alors toute l’Europe, puis le monde, au détriment du cristal italien de Murano. Un verre noble, aux parois épaisses. Les artisans alors s’exprimaient librement à travers la taille, telle une pierre précieuse.

L’automatisation fait son apparition, permettant ainsi d’offrir des produits de qualités à prix abordables. Pourtant, la production artisanale et artistique a été conservée dans ces usines. Usines qui ont réussi  à développer un large réseau de vente international. Facilement reconnaissable grâce à ses volumes riches aux contours détaillés, coupés dans la masse. L’école de taillerie tchèque influence grandement les artisans et productions d’aujourd’hui. On retrouve alors différents motifs gravés dans le cristal, d’ajout de couleur. Le cristal de Bohême de couleur a su se faire une renommée mondiale dans le monde artistique, tant par sa qualité artisanale que par la créativité de ses artisans verriers. La prestigieuse Maison Moser, créée en 1857, est la plus célèbre de République tchèque. La petite manufacture familiale d’origine a fait place à une entreprise de renommée mondiale, image de luxe et d’exception.