Saint Louis

CRISTAL SAINT-LOUIS – CRISTALLERIE SAINT-LOUIS :

CRISTAL SAINT-LOUIS – CRISTALLERIE SAINT-LOUIS, La cristallerie Saint-Louis fait partie des grands noms du cristal Français. Avec 300 salariés, c’est le premier employeur au Pays de Bitche. Au côté de Baccarat, Daum, ou Lalique, Saint Louis n’a pas à rougir. La plus ancienne manufacture de cristallerie d’Europe se trouve en Moselle, la Maison Saint-Louis. C’est au coeur de la Lorraine mosellane, dans le Pays de Bitche, qu’est née la plus ancienne cristallerie française. La verrerie de Münzthal. L’histoire d’une verrerie située en plein coeur de la forêt vosgienne, fondée en 1586, et qui deux siècles plus tard, se verra conférer par Louis XV le titre de verrerie Royale.

BUBBLES-Saint-Louis

Saint-Louis, c’est aussi l’histoire de verrier, qui en 1781, vont percer le secret de la fabrication de cristal. En effet, les verriers vont alors faire sécher de la fougère, pour ainsi obtenir de la potasse. On obtient alors une matière plus souple, plus malléable que le verre. Le taille est alors possible, le verre devient objet d’apparat.

La Maison Saint Louis nous offre l’incomparable, le dense, le limpide, le sonore et le lumineux. La beauté artistique pur, le beau.

Verre en cristal Saint-Louis, Vase, coupe, carafe, plongez dans l’univers des arts de la table, du luxe, et du prestige.


SAINT-LOUIS DEPUIS 1586 :

1586 et Munsthal, principal lieu de fabrication du verre. La guerre de Trente ans va ainsi quasiment faire disparaître cette industrie. C’est en 1767, après le rattachement de la Lorraine à la France, que le roi Louis XV accorde l’autorisation à M. René François Jolly et Compagnie pour établir une verrerie qui se dénomera “Verrerie Royale de Saint-Louis“.

La recherche de la perfection va alors commencer. Les maîtres verriers, secrets et fiers, soufflent, gravent, taillent sans relâche, cherchant à réaliser le verre le plus fin et le plus transparent.

La formule du cristal sera découverte par l’Anglais George Ravenscroft en 1676. C’est en 1781 que les hommes de l’art en percent l’énigme à Saint-Louis.

Cristal-Saint-Louis-Cristallerie-Saint-Louis

Au pays de Bitche, le cristal y est roi. Saint Louis, tout comme Lalique, se sont imposés dans la haute cristallerie. Ancré dans les Vosges du Nord, Saint Louis y trouve la matière première à la confection, et le talents des maîtres verriers. Le sable et le feu s’accouple, pour ne former qu’un : le cristal.


♦ L’ART DE LA TABLE SAINT-LOUIS :

Saint-Louis va alors se spécialisé dans la production de cristal haut de gamme. Ainsi, en 1829, Saint Louis va être précurseur en introduisant l‘Art de la table comme une nouvelle notion. Verre en cristal, carafe, le célèbre modèle Trianon sera l’emblème de ce changement de ligne.

Trianon-verre-Saint-Louis

C’est ainsi que l’Art de vivre en cristal va séduire toute la France, avec un carnet de commande qui s’allonge, s’allonge … Le succès est au rendez-vous !

Depuis, la manufacture produit chaque jour de somptueuse pièce en cristal. Services, vases, lustres et candélabres – réalisées par des maîtres verriers et des maîtres tailleurs comptant parmi les Meilleurs Ouvriers de France. La signature Saint-Louis est présente sous chaque article.

Saint-Louis France, c’est aussi un savoir-faire ancestrale, une production française, enrichi de génération en génération : cristal soufflé bouche, taillé main, gravé et décoré à la main, à l’or 24 carats ou au platine.


LE SAVOIR-FAIRE DE LA CRISTALLERIE SAINT-LOUIS :

Saint-Louis, c’est 430 ans d’existence et de création. La cristallerie signe chaque jour des pièces en cristal réalisées par des maîtres verriers et des maîtres tailleurs comptant parmi les Meilleurs Ouvriers de France.

Le plus emblématique et luxueux fabriqué par la manufacture est le verre Tommy. Un verre en cristal concentrant toutes les tailles de la Maison Saint-Louis. Créé en 1928, le verre Tommy est servi 10 ans plus tard dans la galerie des Glaces du château de Versailles; célébrant l’amitié franco-britannique. Pour ce repas, plus de 2200 verres Tommy ont été produits.


♦ LA FABRICATION DE SAINT-LOUIS :

Un verre de légende encore fabriqué par les 200 artisans de la manufacture, avec les mêmes techniques de l’époque, le soufflé bouche, et le taillé main.

Verre-Saint-Louis

Fabriquer un verre Tommy est avant tout un travail d’équipe. Première étape : L’atelier du chaud. C’est ici que né de la fusion de la terre et du feu, le cristal Saint-Louis. La halle, le coeur même de la manufacture,  voit naître le début d’oeuvre d’exception. Fusionner, cueillir, façonner, créer, sont les maîtres mots.

Atelier-chaud-Saint-Louis-Fabrication

À l’aide d’une canne en acier, le cristal coloré en fusion à plus de 1400°C est “cueillé”. Dès lors, plus une minute à perdre. Transmise au verrier, la matière doit être constamment chaude pour être travaillée. Avec sa pince, le verrier étire et façonne le cristal coloré. Avant de déposer délicatement la forme qui accueillera la deuxième matière, qui se révélera la taille, le cristal clair encore en fusion. Le cristal est ensuite uniformisé à l’aide d’une mailloche pour l’arrondir, et de ciseau pour rogner l’excédant de matière.

Il est temps maintenant de modeler la forme. Technique ancestrale employée, le soufflé tourné, ou quand le cristal disposé à l’intérieur d’un moule donne naissance au calice, la partie haute du verre dont la couleur commence à se révéler.

Étape suivante, place désormais au pied du verre. Du cristal en fusion pour former la jambe, qui sera assemblée au calice. Il ne manque au verre que sa base. En un regard, le verrier maitrise sa matière et juge le moment décisif de chaque geste pour créer sa forme. Des gestes que prolongent ses outils. Le verre est enfin prêt pour être placer dans l’arche de recuisson.

Deuxième étape : L’atelier du froid. C’est ici que le verre Tommy sera décoré. La taille du cristal sera exécutée à l’aide de meule, de diamètre et profil différent.

Les artisans verriers vont retravailler la pièce, la finaliser. On y découvre tailleurs, décorateurs … La dernière étape consiste à signer la pièce Saint-Louis France.

Fabrication-cristal-Saint-Louis


LE MUSÉE DU CRISTAL SAINT-LOUIS :

CRISTAL SAINT-LOUIS – CRISTALLERIE SAINT-LOUIS : Un musée en pleine immersion. Le voyageur se retrouve au coeur de la manufacture. Plus de 2000 oeuvres illustrent les 4 siècles d’innovations techniques et de créations artistiques, le tout dans une architecture épurée.

Vous y découvrirez les deux facettes de la production, l’atelier à chaud ainsi que l’atelier à froid.  D’un côté, les verriers qui façonnent des objets à partir du cristal en fusion; de l’autre, les tailleurs, graveurs et décorateurs qui apportent leur touche finale.

Musee-Saint-Louis


L’ACTUALITÉ DE SAINT-LOUIS :

La cristallerie va de l’avant, toujours et encore. Elle vient d’investir 6 millions d’euros, en trois ans, pour construire deux nouveaux fours, à pots et à bassin. Le groupe Hermès, propriétaire depuis 1995, prévoit encore de nouveaux investissements. Cette année, le système de neutralisation sera modernisé pour 500000€.

En 2019, une nouvelle tour de composition, où les matières premières sont mélangées, sera installée. “Il s’agira du dernier gros investissement que nous prévoyons” selon le PDG. Coût estimé : près d’un million d’euros.

Cette marche en avant, Saint-Louis la doit donc à Hermès. Une dizaine d’embauches environ sont conclues chaque année. (Source : L’est Républicain – Jonathan Breuer)


APOLLO SAINT-LOUIS :

Apollo-cristal-Saint-Louis


BUBBLES SAINT-LOUIS :

Bubbles-Saint-Louis


OXYMORE SAINT-LOUIS :

Oxymore-Saint-Louis


ROYAL SAINT-LOUIS :

Royal-Saint-Louis


THISTLE SAINT-LOUIS :

Thistle-Saint-Louis


TOMMY SAINT-LOUIS :

Tommy-Saint-louis

Aucun produit ne correspond à votre sélection.