PRESSE-PAPIER LE CHIEN SAINT-LOUIS

Saint-Louis

PRESSE-PAPIER LE CHIEN SAINT-LOUIS

Livraison assurée sous 1 à 3 jours

Le Chien brun noir est réalisé au chalumeau. Animal fidèle et loyal, ses oreilles blanches sont signe de richesse selon la tradition orientale. Extrêmement détaillés, le museau, les yeux et les griffes noires donnent au chien du caractère. Il repose sur un fond en mousseline blanche entouré d’une rangée de baguettes au cœur clair, entouré de vert, de blanc et d’améthyste.

  • Presse-papier le chien 2018 signé Saint-Louis
  • Édition limitée à 88 ex
  • Découvrez les presse-papiers Saint-Louis
  • Écrin, sac, certificat d’authenticité
  • Hauteur : 6,2 cm Diamètre : 8,8 cm
3 600,00

Disponible sur commande - 2 à 3 jours après validation de la commande

GAGNEZ 3 600 POINTS DE FIDÉLITÉ Earn 3 600 reward points

Avis produits

Description produit

Découvrez le presse-papier le chien Saint-Louis. Edition limitée à 88 ex.

L'HISTOIRE DU PRESSE-PAPIER :

Aujourd'hui, la cristallerie Saint-Louis est la seule a encore éditer ces précieuses sulfures. Dès le XVIe siècle, les verriers de Murano fabriquaient des boules en verre dans lesquelles ils emprisonnent des torsades, des cannes et des rubans multicolores. Il faudra attendre 1845 pour la création du premier presse-papier signé Saint-Louis. Suivrons les créations de la cristallerie Baccarat et bien d'autres. L’engouement est immédiat et la vogue dure jusqu’en 1860. La production décline ensuite et cesse vers la fin du siècle.

De tout temps, le presse-papier intrigue, questionne, passionne. Ces petites boules de verre font partie de l'histoire de la verrerie française. Parmi les collectionneurs, nous pouvons citer la reine Victoria, l’impératrice Eugénie, le roi Farouk, ou encore Jeanne Lanvin.

LE PRESSE-PAPIER SAINT-LOUIS :

Saint-Louis perpétue cette tradition avec une production exclusive. En effet, tous les ans, quatre à huit presse-papiers sont édités en séries limitées. Accompagnée de Designers de renom, Saint-Louis travaille le traditionnel décor Millefiori mais aussi celui au chalumeau.

Pour comprendre l'exigence de ce savoir-faire, la manufacture Saint-Louis propose une visite de ses ateliers sur réservation, qui est complétée par la visite de son musée : La Grande Place.

Durant votre visite, une halte est réalisé à l’atelier des presse-papiers. C’est ainsi que lorsque vous avez un bouquet dressé dans un presse-papier, c’est-à-dire quelques fleurs, chaque fleur et pétale vont être réalisées séparément, en partant de baguette de cristal de couleur qu’on va réchauffer, déformer, étirer, assembler à chaud.

Pour un bouquet dressé, une personne va mettre huit heures. Les deux verriers, nécessaires pour enfermer le bouquet, vont alors mettre deux heures. Soit un total de dix heures de travail ! Cinq à six personnes travaillent à cet atelier, nécessitant une grande patience.


 

Information complémentaire

Dimensions 8.8 × 6.2 cm

Vous aimerez peut-être aussi…