Panier

54120 BACCARAT - 03.83.75.10.55 - 7J/7

-15% DE REMISE SUR TOUS NOS PRODUITS AVEC LE CODE SOLDES15

  • 0
  • vase-andre-delatte-nancy

    André Delatte, maître verrier, fondateur des Verreries de l’Est SA

    Industriel et maître verrier à Nancy, André Delatte découvre sa passion pour la verrerie en côtoyant les frères Muller. Cet artiste talentueux s’est construit une renommée nationale grâce à ses productions de vases berluzes.

    Avant d’approfondir le sujet sur André Delatte, quelques mots afin de nous présenter.

    Spécialistes du cristal depuis 1882, nous vous proposons à la vente les plus illustres manufactures françaises, Baccarat, Daum, Lalique ou encore Saint-Louis.

    Nous perpétuons la tradition de nos ancêtres, les frères Vessière à Nancy, de talentueux artisans verriers du XIX et XXe siècle.

    Qui était André Delatte ?

    Fondateur de la société « Les Verreries de L’Est SA », André Delatte se met dans le même rang que les célèbres maîtres verriers comme François Théodore Legras, les frères Daum, Emile Gallé

    Sa marque s’est développée rapidement, et a rencontré un franc succès quelques années avant la crise économique de 1929.

    Avant d’intégrer le monde de la verrerie, André Delatte a déjà exercé plusieurs professions n’ayant aucun lien avec le métier du verre.

    Après s’être formé sur les techniques de la verrerie, ce maître verrier a dévoilé ses talents, et a commencé par décorer des pièces soufflées par la verrerie des frères Muller.

    bonbonniere-andre-delatte

    Né en 1887 à Châtenois, une commune du département du Bas-Rhin, André Delatte est un industriel et maître verrier français.

    Contrairement à la majorité des artistes verriers de son époque, il s’est mis dans la verrerie par pure passion.

    Banquier et proche des frères Muller, André Delatte a lié une relation amicale forte avec ceux-ci. Lorsqu’il visite la fabrique de la verrerie Muller, il s’est immédiatement pris de passion pour l’art du verre.

    Son admiration pour cette activité était si forte qu’il a décidé de suivre des formations sur les différentes techniques de la verrerie.

    En 1919, André Delatte crée sa propre marque, et ouvre sa fabrique de travail de verre à la rue du Faubourg des Trois-Maisons, Nancy. De toute évidence, les frères Muller faisaient partie de sa première clientèle.

    Dans son atelier, André Delatte s’en donnait à cœur joie de décorer les pièces soufflées de l’atelier Muller. En 1921, le maître verrier ouvre sa fabrique de verre artistique « Les Verreries de l’Est SA » à Jarville, près de Nancy.

    Sa marque se développe très vite, et connaît un franc succès jusqu’en 1930, après la crise économique de 1929. Les établissements Delatte ferment définitivement en 1938 après plusieurs tentatives de reprise de la production.

    André Delatte décède à l’âge de 66 ans à Toulouse, mais ses œuvres continuent de briller dans les salles de vente aux enchères.

    verrier-andre-delatte-nancy

    De simple tapissier à maître verrier

    N’ayant pas encore découvert sa véritable vocation, André Delatte commence sa carrière dans un domaine sortant de l’univers de la verrerie. Il exerçait plusieurs professions, dont celle de tapissier et de banquier.

    C’est en exerçant cette dernière activité qu’il a rencontré les frères Muller, deux célèbres verriers à Lunéville avec qui il s’est noué un lien amical fort.

    Autant dire que ces artistes verriers ont éveillé la passion que portait Delatte pour le métier du verre.

    En effet, sans cette relation amicale, notre maître verrier n’aurait peut-être pas trouvé sa vocation. En tout cas, le succès de son entreprise témoigne de son savoir-faire artistique hors pair et de sa vive passion pour le métier du verre artistique.

    André Delatte et ses premières signatures

    Après avoir étudié toutes les techniques de la verrerie, André Delatte a ouvert sa fabrique de décoration sur verre à Nancy, et présente ses propres modèles.

    À ce moment-là, le maître verrier n’a pas encore fabriqué de pièce de verre, mais se concentrait davantage dans la décoration.

    Lorsqu’il a acquis son premier four en 1921, André Delatte a commencé à produire ses premières pièces de verre. Il crée alors la société « Les Verreries de l’Est SA » dont les ateliers sont situés à Jarville, près de Nancy.

    L’enseigne fabriquait notamment des verreries artistiques dans le style Art nouveau et Art déco, marquées de la signature « ADelatte Nancy », en réserve gravé en camée à l'acide ; avec le mot "Nancy" inscrit au-dessus.

    Produisant des articles de qualité et adaptés à tout public, la manufacture rencontre très vite un vif succès, avec des pièces tirant un peu des styles décoratifs de l'Ecole de Nancy : motifs naturalistes, décors inspirés de la nature…

    Son personnel était passé d’une trentaine à une soixantaine d’ouvriers performants, dont la plupart était des anciens employés de la manufacture Daum.

    Suite au succès de son entreprise, le maître verrier Delatte à ouvert d’autres ateliers au 16, rue de Metz, Nancy. Le siège social étant implanté au Quai Ligier Richier, l’atelier de Jarville devenait le lieu exclusif pour le travail à chaud des pièces de verre.

    Dans sa production, le maître verrier nancéien s’est appuyé sur les talents de Paul Maheux, un dessinateur, modeleur et décorateur talentueux diplômé des Beaux-Arts.

    Les verreries d'art d'André Delatte

    Débutant son activité à l’époque de l’Art Nouveau, André Delatte s’adapte en toute aisance au nouveau style Art Déco, apparu en 1910, mais qui s’est particulièrement développé au cours de l’année 1920. Dans ses ateliers, c’était la fabrication des lampes et des vases qui primait.

    Cela dit, sa production est majoritairement composée d’objets en rapport avec l’art de table tels que les vases, les coupes, les luminaires, les bonbonnières, etc.

    Cependant, certaines œuvres l’ont permis de construire sa renommée.

    Parmi celles-ci figurent les vases berluzes en verre soufflés ou marmoréen, les verres naturalistes inspirés de l’Art Nouveau gravés à l’acide, les pièces de verre uni ou marmoréen émaillées à chaud dans l’esprit Art déco.

    Un procès avec la manufacture Daum

    Les établissements Delatte ont produit des vases à long col de type berluzes qu’ils ont baptisés « Galinettes ». C’est l’une des œuvres les plus recherchées à l’époque, et qui ont fait le succès de la société « Les Verreries de l’Est SA ».

    Inspirés des bouteilles persanes, les vases berluzes sont des pièces simples et élancées, dotées d’un long col.

    Ce modèle de vase inspirait de nombreux maîtres verriers tels que Legras, Delatte, Daum ou encore Jean Noverdy. C'est la pièce principale qui a fait entrer Delatte en concurrence avec Daum.

    Produisant les mêmes types de vases depuis 1900, et face à cette intrusion, la manufacture Daum intente un procès contre André Delatte qui, selon elle, copiait la production de son enseigne.

    La défense a réussi à prouver devant le juge que ce type de vase existait depuis l’Antiquité et que nombreux verriers en fabriquaient. Le jugement en appel rejette ainsi la requête des frères Daum.

    Le tribunal saisi a ainsi débouté la demande de la manufacture Daum. André Delatte a alors continué à produire des vases Berluzes.

    Des productions dans le style Art Nouveau et Art Déco

    Des vases « Berluzes » aux vases à décor gravés ou émaillés, André Delatte a produit des pièces de verre répondant au goût et à la demande d’une clientèle variée.

    Aussi impressionnantes que les productions des grands verriers français, les œuvres de Delatte étaient convoitées par tous les types de public. D’ailleurs, elles ont souvent été présentées dans les salles de ventes aux enchères.

    La fermeture définitive des établissements Delatte en 1938

    Depuis l’ouverture du premier atelier Delatte en 1919, le maître verrier a toujours connu un grand succès jusqu’en 1930, après la crise économique de 1929.

    Au même titre que la cristallerie de Nancy, les établissements Muller, Gallé et Daum, la manufacture Delatte œuvrait dans un domaine où les clients se font rares.

    Face à la rude concurrence, l’entreprise a progressivement perdu sa clientèle, dont les plus importants étaient les « Magasins Réunis de Nancy ». Les ateliers Delatte à Nancy font alors l’objet d’une liquidation amiable en 1930.

    Vers 1938, André Delatte tente de relancer sa production en créant une autre entreprise nommée « Art et Verrerie » à Rive-de-Gier, mais celle-ci ne durerait pas puisque, cette fois, le succès n’était plus au rendez-vous.

    Ce qui impliqua rapidement la fermeture définitive des établissements Delatte, après d'éphémères tentatives de reprise de la production de l'enseigne.

    Complétez votre lecture avec les plus grands verriers français

    PARTAGEZ NOTRE SAVOIR-FAIRE !

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.