Panier

54120 BACCARAT - 03.83.75.10.55 - 7J/7

-15% DE REMISE SUR TOUS NOS PRODUITS AVEC LE CODE SOLDES15

  • 0
  • jean-simon-peynaud-verrier

    Jean-Simon Peynaud, le verre comme support créatif

    Verrier peu connu de son époque, Jean-Simon Peynaud partage la même passion que les célèbres artistes et maîtres verriers, à l’instar de Legras, Gallé, Argy-Rousseau, Delatte ou encore les frères Daum. Nous vous disons tout sur cet illustre artiste de son époque…

    Des objets de décoration aux pièces à usage quotidien, en passant par les articles d’exposition, les œuvres de Jean-Simon Peynaud sont peu nombreuses, mais d’une qualité exceptionnelle.

    Inspirée du style Art Nouveau, chacune d’elles met en lumière le savoir-faire artistique et les particularités de l’artiste.

    Verrier aux talents rares, mais souvent méconnu du public, Jean-Simon Peynaud mériterait une renommée plus grande.

    Ce billet met justement l’artiste et ses œuvres sur le devant de la scène.

    Mais avant d’approfondir le sujet, quelques mots afin de nous présenter.

    Spécialistes du cristal depuis 1882, nous vous proposons à la vente les plus illustres manufactures françaises, Baccarat, Daum, Lalique ou encore Saint-Louis.

    Nous perpétuons la tradition de nos ancêtres, les frères Vessière à Nancy, de talentueux artisans verriers du XIX et XXe siècle.

    vase-verre-art-nouveau-jean-simon-peynaud

    Qui est Jean-Simon Peynaud ?

    Jean-Simon Peynaud a vu le jour le 6 septembre 1869 à Lauzun en Lot-et-Garonne, et meurt à Bordeaux le 17 novembre 1952.

    Il est l’aîné d’une fratrie de trois enfants, et ses deux frères portent le même début de prénom que lui (Jean-Paul, plâtrier dès l’âge de 14 ans et Jean-Maurice, ferblantier à 13 ans).

    Passionné de l’art, Jean-Simon Peynaud s’inscrit à l’Ecole de Beaux-Arts de Bordeaux en 1886. Pendant le concours du 20 juillet de la même année, il y décroche le second accessit dans la catégorie « Dessin d’après le modèle en relief, deuxième division, tête de masque ».

    Artiste peintre, Peynaud épousa Jeanne Kirech le 12 novembre 1892, et débuta sa carrière auprès de la célèbre manufacture de faïence bordelaise, Jules Vieillard.

    Celle-ci, étant installée dans le quartier de Bacalan, travaillait principalement la faïencerie fine haut de gamme mais également de la porcelaine.

    Au sein de la faïencerie Bordelaise Vieillard, Jean-Simon Peynaud partagea le même atelier que le céramiste et verrier créateur de la technique de l’émail en relief, Amédée de Caranza. Leur collaboration se poursuivra jusqu’en 1895, l’année de fermeture de l’enseigne.

    Après, l’artiste verrier a fondé sa propre entreprise et met son sens artistique au service des plus belles pièces de verrerie dans l’esprit de l’Art-Nouveau ou Jugenstil en Allemagne.

    vase-de-peynaud-verrier

    Des créations peu nombreuses, mais fascinantes

    L’entreprise de Jean-Simon Peynaud fabriquait principalement des pièces de verre artistique. Certaines sont émaillées, et d’autres sont gravées dans le style Art-Nouveau.

    Parmi les collections de Peynaud verrier comptent également des tables en verre gravées à l’acide ainsi que des objets de verre pressé. Vases, bonbonnières, luminaires ou encore gobelets, les œuvres signées Peynaud sont souvent présentées en salle de vente aux enchères.

    A l’inverse des autres maîtres verriers de son époque, Jean-Simon Peynaud fabriquait des pièces en très petites séries. C’est justement cette production minimaliste qui le prive de la notoriété et de la célébrité qu’il mérite.

    Ceci dit, il est reconnu progressivement au gré de l’apparition et de la réapparition de ses œuvres dans les salles de vente et sur les plateformes de vente en ligne.

    lampe-art-nouveau-peynaud

    Jean-Simon Peynaud n'a jamais réalisé de pâte de verre

    Verrier, peintre sur porcelaine et marchand de cristaux, de vaisselle et de porcelaine, Jean-Simon Peynaud est un artiste touche-à-tout.

    Ses créations présentent de nombreuses techniques verrières comme le verre givré, le verre opalisant, le verre gravé à l’acide ou encore les décors émaillés mais jamais de pâte de verre.

    En effet, à l’inverse d’Antonin Daum, Jean-Simon Peynaud n’a jamais réalisé de pâte de verre tout au long de sa carrière. Tous les articles de pâte de verre signés Peynaud, qui circulent sur Internet ne sont donc pas authentiques.

    Cette technique de verrerie revêtant de nombreuses complexités, fut introduite dans l’enseigne Daum en 1904 suite à l’arrivée d’Almaric Walter, un ancien apprenti à la manufacture de Sèvres.

    Depuis ces temps, l’entreprise Daum France est reconnue comme le maître de la pâte de verre.

    L’atelier Jean-Simon Peynaud : un franc succès pendant 25 ans

    Produisant de nombreuses pièces de collection, des objets de décoration ou encore des articles à usage quotidien, l’atelier de création de Jean-Simon Peynaud sis 44, rue Héron à Bordeaux, rencontre un franc succès durant 25 ans, de 1910 à 1935.

    Pour mettre en avant son talent d’artiste, le verrier se sert généralement de verre comme support. Dans ses œuvres, c’est le verre blanc et l’opaline qui dominaient.

    Ses œuvres et ses activités deviennent de plus en plus méconnues après sa disparition en 1952.

    Ce qui est tout à fait normal, étant donné que vers le XIX et XXème siècle, les verriers bordelais se tournent davantage dans la production du verre noir, dans le souci de répondre aux demandes grandissantes des viticulteurs. Face à une telle situation, la verrerie artistique était incontestablement déportée au second plan.

    Certains collectionneurs le comparent à Legras

    De nombreux collectionneurs ont souvent tendance à confondre les œuvres de Jean-Simon Peynaud à celles de François Théodore Legras, l’un des principaux instigateurs de l’Art Nouveau avec Emile Gallé et Hector Guimard.

    François Théodore Legras est un verrier français né en 1839 dans le département des Vosges, en Lorraine. Sa passion pour la nature, acquise dès son enfance, se reflètera plus tard dans toutes ses réalisations.

    Dans la création de ses œuvres, Legras s’inspire, en effet, de la nature comme la flore, la faune mais également des décorations représentant des paysages forestiers qu’il affectionne plus particulièrement.

    Legras et Peynaud sont tous les deux des verriers français, mettant un point d’honneur à la verrerie artistique. Ils travaillaient souvent sur des supports de verre, et n’ont jamais exploité la pâte de verre.

    Inscrites dans le style Art Nouveau, les pièces qu’ils fabriquaient arborent souvent des images de la nature.

    C’est par exemple le cas de ce grand vase boule à col polylobe peint d’un paysage avec des voiliers et des cygnes signé Peynaud, et ce magnifique vase globulaire à col ourlé givré à l’acide, une création de François Legras.

    La jardinière à décor automnal et les vases de Jean-Simon Peynaud

    Verrier et peintre talentueux, Jean-Simon Peynaud fabriquait des objets de formes différentes et de tailles variées.

    Bonbonnières, flocons, pieds de lampe ou encore vases, tous les articles de Jean-Simon Peynaud arborent une belle image de la nature, et témoignent du savoir-faire artisanal de ce verrier talentueux.

    Parmi les œuvres réalisées de ses mains figure une magnifique petite jardinière en verre.

    Cette œuvre tant convoitée dispose d’une hauteur de 7 cm et d’une dimension de 22 cm x 11 cm.

    Cette pièce décorée de dessins des mûres, des fleurs et des branches dans le ton de l’automne se manipule avec précaution et délicatesse pour admirer le talent de l’artiste verrier Peynaud.

    Au même titre que quelques-unes de ses réalisations, comme le petit vase en verre à décor émaillé de framboisier et le vase de 26 cm en verre givré émaillé orné de moulin et de voiliers ou encore le vase en verre dépoli de 16 cm à décor floral, cette pièce automnale était également présentée dans les salles de vente.

    Parmi ses articles les plus célèbres et qui ont permis sa notoriété jusqu’à aujourd’hui, l’on peut citer le vase boule de 9 cm à décor des mûres, le vase à col polylobe à décor de voiliers, le vase diabolo à décor Lacustre, le pied de lampe champignon en verre marmoréen portant les signatures de David Guéron.

    Perfectionnez vos connaissances avec les plus grands verriers français

    PARTAGEZ NOTRE SAVOIR-FAIRE !

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.