10€ offert dès 49€ d’achat – Livraison sous 1 à 3 jours

10€ OFFERT DÈS 49 D’ACHAT

BOUTIQUE SPÉCIALISTE DU CRISTAL À BACCARAT
03.83.75.10.55 - 7J/7 -

LES MEILLEURS ARTICLES :

reconnaitre-verre-murano

3 ÉTAPES POUR RECONNAÎTRE LE VERRE DE MURANO

Le travail à la main, typique de l’île, est resté identique au fil des siècles. Mais comment reconnaître un vrai Murano copie ? Votre verre de Murano vient-il bien d’Italie ? Comment analyser les signatures Murano ? Vrai ou faux Murano ? Cet article vous donne les trois étapes clefs !

DÉCOUVRIR
Reconnaitre-un-vrai-vase-Galle

3 ÉTAPES POUR RECONNAÎTRE UN VRAI VASE GALLÉ ?

Les oeuvres uniques signées de la main de Gallé s’échangent aujourd’hui à prix d’or. Mais comment reconnaître un vrai Gallé d’une copie ? Quelles sont les différentes signatures de l’artiste ? Cet article vous donne les trois étapes clefs !

DÉCOUVRIR

RECHERCHEZ PAR CATÉGORIE :

OFFREZ UN BRACELET PORTE-BONHEUR

LA ROUTE DU CRISTAL

robert-rigot-sculpteur-francais-baccarat

ROBERT RIGOT, LE CÉLÈBRE SCULPTEUR FRANÇAIS FÊTE SES 90 ANS

C’est un sculpteur français né en 1929, un sculpteur remarqué et reconnu par les experts de son domaine, notamment pour son partenariat avec la cristallerie Baccarat. Encore aujourd’hui, ce sculpteur fait figure de référence dans son domaine tant les récompenses ont été nombreuses à saluer son travail tout au long de sa carrière. Vous l’aurez peut-être deviné, c’est bel et bien de Robert Rigot dont nous allons parler aujourd’hui. Que vous connaissiez déjà cet artiste ou pas, un artiste âgé de 90 ans aujourd’hui, vous risquez fort d’être surpris par l’audace de ce créateur à travers les lignes qui suivent.

Son parcours d’artiste, de sa naissance à aujourd’hui, ses œuvres les plus marquantes, l’origine et les réussites de son partenariat avec la célèbre cristallerie française Baccarat, les nombreuses œuvres qu’il a réalisées dans des domaines toujours plus surprenants…

Partez à la rencontre de Robert Rigot, à la rencontre d’un artiste discret aux œuvres expressives et terriblement audacieuses.

De Buxy à aujourd’hui, la trajectoire de Robert Rigot :

C’est du côté de la ville de Buxy, en Saône-et-Loire, que Robert Rigot voit le jour le 14 septembre 1929.

Ce joli village de plus de 2 000 habitants est aussi celui qui a vu naître le résistant et Compagnon de la Libération Paul Grenier ou encore le sculpteur Ivan Avoscan disparu en 2002 qui laissera d’ailleurs au village de Buxy le souvenir de la création de la place du Carcabot.

Robert Rigot voit le jour au sein d’une heureuse famille dont beaucoup de membres ont fait carrière dans le taillage de pierres. Sans surprise, le jeune Robert s’engagera sur le même chemin en exprimant, très tôt, un talent manifeste pour la sculpture sur pierre.

En effet, très jeune, il s’entraîne à la taille de pierres, bien guidé par d’autres membres de sa famille. Son talent, et les nombreux autres dons qu’il expose avec joie autour de lui, le mèneront dans les rangs de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Une véritable consécration pour un jeune homme qui n’était alors pas vraiment destiné à rejoindre une telle école et son prestige historique rayonnant à travers tout l’Hexagone.

Tout au long de sa vie, il portera le nom de la famille Rigot très haut en franchissant les étapes à une vitesse incroyable pour l’époque.

Dès 1954, Robert Rigot trouve ses premières lettres de noblesse et l’intérêt pour son travail ne se fait pas attendre. Le petit provincial monté à la Capitale va commencer à marquer les esprits !

Il est le lauréat du premier grand prix de Rome pour la réalisation d’une figure mythologique qui épate alors les membres du jury en charge d’évaluer les œuvres proposées.

Pour réaliser cette figure, Robert Rigot aura recours à la technique de la ronde-bosse en plâtre, une technique pourtant répandue à l’époque mais maîtrisée de main de maître par notre homme. C’est une première consécration pour le jeune artiste, une première consécration qui, de toute évidence, en appellera rapidement d’autres.

Dans la foulée, il a l’honneur de devenir pensionnaire de la célèbre villa Médicis, entre 1955 et 1959, au sein de l’Académie de France à Rome.

Encore aujourd’hui, c’est le rêve de tout artiste, des écrivains aux sculpteurs en passant par les peintres et auteurs de théâtre. Au cours de cette période, sous le beau soleil de l’Italie, il s’intéressera tout particulièrement à différentes matières premières mises à la disposition des sculpteurs présents dans la villa Médicis.

C’est là l’un des intérêts manifestes de la villa Médicis : des moyens solides mis à la disposition des artistes pour les aider à développer leurs projets dans les meilleures conditions.

Une expérience riche en découvertes, où il aura l’occasion de fraterniser avec d’autres artistes évoluant dans des courants plus ou moins éloignés du sien.

Fort de ces différentes expériences, Robert Rigot continue de se faire un nom. Petit à petit, il abandonne les matières premières sur lesquelles il a gagné en expérience pour aller vers des matières perçues comme plus nobles, plus complexes à travailler. Ce n’est pas nécessairement l’attrait commercial qui pousse Robert Rigot à s’engager dans une telle voie, c’est véritablement l’envie d’apprendre et dompter d’autres techniques et matières pour aller toujours plus loin dans la construction de son œuvre.

Il développera alors, entre autres, sa propre technique de travail pour sculpter le bronze. Pour ce faire, Robert Rigot se tourne vers l’utilisation du chalumeau pour façonner et souder ses éléments réalisés à partir de bronze.

À chaque fois, les pièces obtenues bénéficient d’un rendu véritablement unique et qui fait la joie des experts et amateurs d’art qui gravitent autour de l’artiste, des personnes toujours plus nombreuses.

C’est notamment sa réalisation de pièces inspirées du monde animal qui voudra à Robert Rigot la reconnaissance du milieu. Et pour enfoncer le clou, il collabore avec différents architectes dans le but de réaliser des œuvres encore plus importantes.

On pense notamment à l’Hommage à Eiffel, une œuvre incroyable située dans le port de la ville de Dijon. Nous y reviendrons dans quelques lignes.

Année après année, Robert Rigot multiplie les projets et les initiatives. Non content de percer dans son domaine de prédilection, il s’engage vers d’autres matériaux, d’autres techniques et d’autres ambitions pour continuer à toucher un public toujours un peu plus large. On lui devra, entre autres, des bronzes réalisés en fonderie et proposés au public dans de petites séries, des lithographies qu’il a lui-même tirées en 12 exemplaires grand maximum, ou encor des pâtes de verre qui sont alors éditées par la cristallerie Daum, célèbre s’il en est.

De 1960 à 1975, il aura l’opportunité d’exposer au sein de la Galerie Bernier à Paris. Quelques années plus tard, en 1972, il sera l’heureux récipiendaire du Grand prix de sculpture de la Fondation Gulbenkian à Lisbonne au Portugal.

Quelques années plus tard, autre évènement notable de sa carrière, il reçoit la médaille d’or au Salon des artistes français en 1986. Pour continuer d’aller dans ce sens, il noue un solide partenariat entre 1966 et 1996 avec la célèbre cristallerie Baccarat. C’est en tant que conseiller artistique que l’artiste travaille avec la cristallerie. Dans le cadre de ce partenariat, il sera amené à réaliser de nombreuses pièces, à chaque fois en ayant recours au cristal Baccarat, l’un des plus renommés du monde d’hier et d’aujourd’hui.

Les sculptures de Robert Rigot en collaboration avec Baccarat sont disponibles ici.

Là encore, la reconnaissance est au rendez-vous pour saluer le travail de Robert Rigot. En 1990, il obtient le grand prix du Conseil de l’Europe pour l’une de ses œuvres réalisées en cristal dans le cadre du partenariat avec Baccarat. Et ce n’est pas le seul prix qui visera à le consacrer aux yeux du monde artistique.

Enfin, et c’est encore le cas à l’heure actuel malgré son âge avancé, Robert Rigot a été nommé membre correspondant de l’Institut de France, un poste honorifique où rares sont les élus à être choisis.

Autre récompense notable de ces dernières années, la remise du Prix de la marine nationale en 1989. C’est une certitude : Robert Rigot est désormais incontournable et son partenariat avec la cristallerie Baccarat est venu définitivement sceller sa renommée.

L’Hommage à Eiffel, la démesure pour Robert Rigot :

Nous en parlions il y a quelques lignes, mais revenons sur cette œuvre qui a marqué la carrière de son créateur et reste encore accessible aujourd’hui au regard de tout le monde.

Non content de s’être fait un nom dans le monde de la sculpture plus artisanale disons, Robert Rigot s’est énormément investi dans la sculpture d’exposition.

C’est pour ses nombreux talents qu’une commande lui a été passée par la ville de Dijon dans le but de rendre hommage au célèbre Gustave Eiffel. Cette œuvre, l’Hommage à Eiffel, est un véritable « rêve ailé », cohérent avec le rêve poursuivi par Eiffel tout au long de sa vie.

sculpture reve aile robert rigot
Rêve Ailé, de Robert Rigot, à Dijon

Il est important de rappeler que cette œuvre marque un virage majeur pris dans la carrière de Robert Rigot.

En effet, la maîtrise du métal, et du bronze notamment, est véritablement le point d’orgue d’une carrière d’artiste pour variée.

Si vous êtes de passage dans la jolie ville de Dijon du côté de la Bourgogne, en connaissant bien l’œuvre de Robert Rigot, vous comprendrez à la vue de cette sculpture toute la démesure de l’œuvre de Rigot.

Une œuvre élancée, sobre et élégante, qui reprend bon nombre de codes d’autres œuvres signées Robert Rigot. Une œuvre à la fois cohérente et ambitieuse, toujours empreinte d’une envie d’aller découvrir d’autres domaines, d’autres techniques et d’autres matières.

Et gardez les yeux bien ouverts lors de vos prochaines promenades dans notre beau pays de France : vous pourriez bien croiser une autre création signée Robert Rigot !

  • Villeneuve-sur-Lot
  • Mâcon
  • Lille
  • Chalon-sur-Saône
  • Meymac
  • Château-Thierry
  • Chatou
  • Montceau-les-Mines…

Plusieurs villes ont actuellement la chance d’accueillir une sculpture de Robert Rigot réalisée entre 1975 et 1995. Même chose pour les décorations murales qu’il a pu réaliser du côté de Paris, Troyes, Tournus, Chalon-sur-Saône ou encore hors de nos frontières, en Italie.

La cristallerie Baccarat et Robert Rigot : une histoire appelée à durer :

Comme nous vous en parlions dans la première partie de cet article, la carrière de Robert Rigot a connu un virage majeur avec la mise en place d’un partenariat historique avec la cristallerie Baccarat.

Ce fut un changement radical pour l’artiste : jusque-là, Robert Rigot s’était concentré sur la maîtrise du bronze. Un matériau qu’il avait mis plusieurs années à maitriser à l’issue d’un apprentissage sérieux et appliqué auprès de sculpteurs reconnus et hautement qualifiés.

Même étape dans sa carrière autour de la maîtrise du métal. Après avoir quitté le monde de la pierre, c’était là les matières premières sur lesquelles s’était focalisée toute l’attention de l’artiste.

Consciente de proposer avec le cristal un total changement de paradigme, la cristallerie Baccarat n’a pourtant pas hésité à mettre en place cette initiative qui, au vu des œuvres créées, fut une totale réussite de bout en bout.

Ce partenariat s’est étalé sur près de 20 ans. En tant que conseiller artistique, Robert Rigot s’est concentré tout au long du partenariat à créer des objets autour du monde animal. Sans pour autant lui laisser les mains complètement libres, la cristallerie Baccarat avait à cœur de proposer à l’artiste une liberté de création comme on en trouve rarement ailleurs. Et c’est le monde animal qui fut choisi comme la première source d’inspiration ! On pense notamment à son œuvre Chien & Chat. Une œuvre entièrement réalisée en cristal Baccarat avec ces deux silhouettes élancées au port fier, comme une douce prolongation de l’univers d’un artiste tel que Giacometti. Cette œuvre se caractérise également par des courbes audacieuses et une élégance qui ne trompe pas.

 Cette volonté de travailler sur le monde animal a été abandonnée de temps en temps avec la réalisation d’œuvres comme Homme & Femme, ce profil abstrait de deux personnages se faisant face, dont les yeux se laissent deviner et les lèvres aussi, comme prêtes à décocher un baiser. Reprenant, sur le plan plus pratique, la structure d’un serre-livres, cette œuvre qui n’est pas sans rappeler les sculpteurs de l’île de Pâques, ce qui marque, de toute évidence, la richesse et l’origine universelle des inspirations de Robert Rigot tout au long de sa carrière.

Sculpteur, dessinateur, illustrateur : Robert Rigot, ce touche-à-tout des arts :

 Du début à la fin de sa grande carrière, Robert Rigot a réussi à se démarquer par une créativité débordante et une farouche volonté de multiplier les techniques et les matières maîtrisées.

D’abord tourné vers la pierre puis le bronze et enfin le cristal au moment de la mise en place du partenariat avec la cristallerie française de Baccarat, Robert Rigot a su développer son aisance en faisant fi des cadres et des conventions imposées par tel ou tel matériau.

Aujourd’hui, ses pièces réalisées en cristal comptent parmi les objets de l’artiste les plus recherchés. Robert Rigot était notamment connu pour réaliser des séries assez petites avec quelques exemplaires seulement à chaque tirage, de quoi rajouter à la rareté de ces objets de haute qualité.

Mais, trêve de bavardages, et pour conclure cet article sur l’œuvre de cet incroyable artiste, écoutons plutôt ce que dit l’incontournable Henri Vincenot au sujet de Robert Rigot : 

« Avec Robert Rigot, l’ermite bourguignon, forgeron de génie, c’est la matière, spécialement le métal, qui se trouve sublimée. Le métal martelé, chauffé à la forge et au chalumeau, contraint, ployé, dominé et ainsi libéré de son poids, de son épaisseur, de sa brutalité, pour devenir plume, envoi, oiseau, insecte magique. Rigot, artisan si complet et si génial que l’on se demande pourquoi les sphères officielles ne font pas plus souvent appel à lui, plutôt que de nous doter de ces visions de catastrophes, ces évocations cataclysmiques, ces cauchemars informes et coûteux dont on enlaidit trop souvent les édifices et les lieux publics. Robert Rigot nous apporte, transposé et restitué par son génie, le souffle, le parfum, la tendresse d’une terre aimée »

Voici quelques autres artistes ayant collaborés avec Baccarat :


Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
shares