Panier

54120 BACCARAT - 03.83.75.10.55 - 7J/7

LIVRAISON SOUS 1 À 3 JOURS + UN CADEAU OFFERT 

  • 0
  • the-ou-cafe

    PRÉFÉREZ-VOUS « THÉ OU CAFÉ » ?

    La boisson la plus consommée en France après l’eau est sans surprise le café. Contrairement, dans le reste du monde, le thé est la boisson la plus consommée après l’eau ! Cependant, bon nombre de gens n’aiment pas le goût amer du café… Alors Thé ou Café ?

    LE CAFÉ

    L’histoire du CAFÉ

    Thé ou café ? Débutons par l’histoire du café !

    Le café arrive à la cour de Louis XIV en 1669 via l’ambassadeur de Turquie Soliman Aya.

    Le café est une matière noble et pour moudre cette « boisson de roi », on fabrique un moulin or et argent, mais au départ on utilisait un moulin à épices.

    10 ans plus tard le fer et la fonte se sont démocratisés. Une manivelle actionne une vis qui agit sur une roue dentée broyant le grain.

    Est né le « faiseur de moulin à café » 1870 fabriqué industriellement par Peugeot, Japy…

    Une fois moulue, la poudre de café est déposée dans un filtre partie haute de la cafetière. On l’arrose d’eau bouillante dans laquelle on jette une poignée de grains de chicorée pour un goût amer à la décoction.

    Comment servir le café ?

    Le café se sert toujours au salon, on quitte la table pour prendre le café.

    Si les invités veulent rester à table, ou si on manque de place, ou de temps (lors d’un repas simple) on peut le servir à table. Dans cette situation, il faut tout retirer sur la table, ne laisser que les verres d’eau et amener, pour une fin de repas digeste, des verres à liqueur (armagnac cognac).

    La tradition française veut que l’on invite à prendre un café à 14h00.

    Il est servi par la Maîtresse de maison, qui prendra soin de positionner l’anse de la tasse à droite. Le café sera servi à droite de l’invité cuillère posée dans la soucoupe à droite de la tasse.

    Bien entendu, pensez à servir verre d’eau avec le café.

    Selon les codes à la française, on peut proposer une deuxième tasse.

    Le petit plus, so chic, un assortiment de sucres (roux, cristal, candi, bâtonnets), à disposer à l’intérieur de nos coupelles en cristal.

    Si on a eu en cadeau une boîte de chocolats, ou de friandises, c’est le moment de la présenter

    Bonnes manières … Comment le boire, suivez le code à la Française …

    Tasse main droite et soucoupe main gauche (inversement pour les gauchers).

    La sous-tasse doit être prise de la main gauche, la droite pour servir le sucre.

    Si le sucre est trop gros, le casser, et mettre l’autre moitié sur la soucoupe de votre tasse, et non dans le sucrier.

    La cuillère à café sert à remuer le sucre, accélère le refroidissement, facilite la dissolution.

    Toujours poser la cuillère sur soucoupe.

    Au moment de boire le café, la soucoupe peut rester sur la table, ce n’est pas le cas pour le thé.

    Le saviez vous ?

    La légende nous dit : « un berger arabe (actuelle Ethiopie) vit un jour avec stupeur ses chèvres gambader toute la nuit sans dormir après avoir brouté les feuilles et baies d’un buisson inconnu. Il goûta, et à son tour passa la nuit sans avoir sommeil. Il confia son aventure aux moines d’un couvent voisin, et après plusieurs essais ils confectionnaient une boisson brune acre et ils purent, grâce à elle, veiller pour leurs prières ».

    L’usage du café se répend dans tout le moyen orient. En 1554 s’ouvre à Constantinople le 1er établissement pour cette boisson.

    En 1645 s’ouvre la première maison du café à Venise et ce dernier est présenté à la cour en France en 1669 à Louis XIV par l’ambassadeur du sultan de Constantinople.

    Au début, le café à la Turque ne plait pas au roi, mais voyant il femme sucrer son café, il l’adopte !

    Le mot Turc désignant le café est « Kahwa »

    Le café arrive en Europe en 1600 par les marchands vénitiens.

    Le pape Clément VIII accorde le café aux moines pour qu’ils puissent veiller plus longtemps (tout comme les imams).

    Le café était servi dans un verre. Petite astuce chers lecteurs, il faut mettre sucre et cuillère dans le verre si on ne veut pas qu’il se brise avec la chaleur de la boisson.

    Au XVIIIe siècle apparaisse les tasses et soucoupes.

    La verseuse en métal et manche en bois était nommée « égoïste » car elle ne pouvait contenir qu’une ou deux tasses.

    LE THÉ

    L’histoire du THÉ

    Le thé est découvert en 2737 avant J.C. par l’empereur chinois.

    La légende dit que, buvant de l’eau bouillie auprès d’un buisson, il vit tomber quelques feuilles dans sa tasse.

    L’eau changea de couleur et l’empereur porta à ses lèvres cette infusion … le thé est né !
    Il arrivera en Europe au XVIIe par les navires Hollandais.

    Le thé avec l’eau est la boisson la plus consommée par le genre humain. C’est au total plus de deux milliards de tasses que nous buvons chaque jour !

    En réalité, l’art du thé est aussi complexe que l’art du vin.

    Il existe énormément de variétés de thé: thé vert, thé noir, thé blanc…

    Les variétés de thé résultent du traitement des feuilles :

    • Thé vert = pas fermenté
      L’ooling = demi fermenté
      Thé noir = totalement fermenté

    Après la fermentation le thé est torréfié

    Les thés portent le nom de leur région d’origine comme les vins.
    Exemple le darjeeling = 2200 d’altitude au bengale.
    Earl grey = son nom vient de l’inventeur ou commanditaire.

    Comment servir le THÉ ?

    Le thé est servi par la Maîtresse de maison, à droite de l’invité cuillère posée dans la soucoupe à droite de la tasse.

    Il est conseillé de prévoir une coupelle si le thé est en sachets.

    On positionne l’anse de la tasse à droite « à 15H ».

    La tradition française veut que l’on invite à prendre le thé à 17h00.

    Le thé se sert au salon, prévoir une soucoupe avec une rondelle de citron, cuillère et pot de lait froid.

    Présenter la tasse avec la soucoupe à votre invité de la main gauche, servir le thé avec une théière.

    Placer une assiette à dessert près de chaque invité avec fourchette et une serviette au format cocktail.

    Le gâteau sera coupé en part et chacun se sert.

    Attention, la tisane se sert dans un mug !

    Bonnes manières … Comment le boire, suivez le code à la française …

    Il faut toujours être à l’heure lors d’une invitation à prendre le thé, jamais en avance.

    La politesse veut que l’on reste 1h30, pas plus.

    Si le thé est trop chaud, ne jamais souffler dessus, et ne pas ajouter d’eau froide.

    Si votre tasse est sucrée, tourner sans faire de bruit et essuyer la dernière goutte sur le rebord de la tasse.

    Il est interdit de boire avec la cuillère dans la tasse !

    Le saviez vous ?

    La légende nous raconte qu’au Japon, un moine bouddhiste, a fait vœu de ne pas dormir pendant neuf ans afin de méditer.

    Au bout de cinq années, il ressentit alors une grande fatigue. Pour ne pas dormir, il se trancha les paupières puis les jeta sur le sol.

    Ces dernières prirent racine donnant naissance à deux arbustes à thé et le breuvage que le moine prépara avec les feuilles le laissa éveillé les quatre années suivantes. …

    Avant le thé était des pains de feuilles ou briquettes de thé composés de feuilles compressées.

    Cela servait de monnaies pour payer l’impôt du thé, on pouvait scinder des bouts.

    C’est à l’arrivée du thé en simples feuilles que les théières sont apparues au XVIIe siècle. La théière d’origine est un dérivé de la cafetière islamique, ou anciennes coupes à vin chinoises car elles avaient un bec verseur.

    Le corps rond produit une meilleure infusion. En Chine, les théières sont individuelles pour un breuvage plus fort.

    Au Japon l’approche du thé est monastique. On organise des réunions pour reconnaître le thé, son origine, comme un peu en France pour le vin.

    Le thé était vendu par les apothicaires. L’importation du thé chinois en GB a entrainé une crise monétaire. Les Britanniques n’avaient rien à proposer en échange, ils payaient en or et argent. En 1769, ils importaient cinq millions de tonnes !

    La GB échangera de l’opium venu de l’Inde contre de l’argent gardé en Chine pour payer les factures de thé. Cela cessera en 1908 !

    En 1839, la GB plante du thé et met fin à trois siècles de monopole chinois …

    DEUX BOISSONS pour notre SANTÉ

    Le thé est à son origine et selon le pays, une boisson médicinale, elle fait baisser la fièvre, est utilisée pour les cérémonies religieuses.

    Selon les études réalisées et de façon très large et générale, le thé aiderait, entre autres, à prévenir certains cancers et problèmes cardiaques tandis que le café serait efficace contre la maladie d’Alzheimer et protégerait le foie !

    Attention, une livre de thé (500g) contient plus de caféine que le poids du café !

    Les deux produits ne doivent pas être consommés en trop grande quantité chaque jour : environ cinq tasses maximum par jour.

    Cela s’explique par le fait que la théine comme la caféine peuvent être nocives pour le cœur.

    De même, l’une comme l’autre ne peuvent pas être bues avant le coucher, sous peine de provoquer des insomnies pendant 6h après l’avoir consommé !

    La teneur en théine sur le thé blanc sera bien plus faible que le thé noir ou thé vert et peuvent donc être consommés le soir.

    Concernant les thés de manière plus générale, sachez aussi que les théines sont libérées durant les 1ère secondes de l’infusion, une 2ème ou 3ème infusion avec les mêmes feuilles sera donc très faible en théine.

    Enfin une infusion « à froid » pour les thés glacés produira aussi un thé très faible en théine car c’est l’eau chaude qui libère la théine.

    Les Thés sans théines à consommer sans modération :
    Le Rooibos, qui n’est pas issu de feuilles de théiers mais d’un arbuste sud-africain appelé Aspalathus Linearis. Il est naturellement sans théine.
    Les tisanes, qui sont un mélange de plantes et ne contiennent pas de théine. Le Orzo, à base d’orge.

    Le thé contient des antioxydants qui ralentissent le vieillissement !

    Les trois méfaits du café les plus reconnus, quel que soit le nombre de café pris par jour, sont :

    • l’insomnie et l’agitation
    • les maux de tête
    • les reflux gastriques acides

    Le thé a plutôt tendance à réconforter et apaiser tout en stimulant ! Il est ultra hydratant !

    Le thé peut par exemple s’avérer très bénéfique pour les sportifs, en recherche perpétuelle d’hydratation, car il permet de prévenir les crampes et la fatigue !

    Le thé est bien moins dangereux pour l’estomac que le café. En effet, le café est acide et peut donc facilement provoquer des reflux gastriques si consommé d’une traite en grande quantité.

    Il n’y a pas de différence entre la théine et la caféine car il s’agit en réalité de la même molécule !

    Mais elles n’agissent pas de la même façon dans notre corps. La raison a cela, la quantité. Il y a trois à quatre fois moins de caféine dans une tasse de thé que dans une tasse de café.

    En conclusion, faites vous plaisir, mais sans excès !

    Alors …

    Et vous ? … quelle boisson préférez-vous ?

    Emma Fiodiere

    emma.fiodiere@gmail.com

    07.69.70.14.76

    Instagram : emma_larochelle

    PARTAGEZ NOTRE SAVOIR-FAIRE !

    Partager sur facebook
    Partager sur twitter
    Partager sur pinterest
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    shares