BLACK FRIDAY : 20% de remise directement appliquée dans votre panier d’achat

-20% AVEC LE CODE BLACKFRIDAY

BOUTIQUE SPÉCIALISTE DU CRISTAL À BACCARAT
03.83.75.10.55 - 7J/7 -

LES MEILLEURS ARTICLES :

reconnaitre-verre-murano

3 ÉTAPES POUR RECONNAÎTRE LE VERRE DE MURANO

Le travail à la main, typique de l’île, est resté identique au fil des siècles. Mais comment reconnaître un vrai Murano copie ? Votre verre de Murano vient-il bien d’Italie ? Comment analyser les signatures Murano ? Vrai ou faux Murano ? Cet article vous donne les trois étapes clefs !

DÉCOUVRIR
Reconnaitre-un-vrai-vase-Galle

3 ÉTAPES POUR RECONNAÎTRE UN VRAI VASE GALLÉ ?

Les oeuvres uniques signées de la main de Gallé s’échangent aujourd’hui à prix d’or. Mais comment reconnaître un vrai Gallé d’une copie ? Quelles sont les différentes signatures de l’artiste ? Cet article vous donne les trois étapes clefs !

DÉCOUVRIR

RECHERCHEZ PAR CATÉGORIE :

OFFREZ UN BRACELET PORTE-BONHEUR

-20% AVEC LE CODE VESSIERE

POUR HOMME, FEMME ET ENFANT !

confidence-sculpture-daum-bodirsky

MARIA-LUISE BODIRSKY COLLABORE AVEC LA MANUFACTURE DAUM

C’est une artiste devenue incontournable sur la scène de la sculpture artistique européenne. Originaire d’Allemagne, Maria-Luise Bodirsky s’est très vite faite remarquer grâce au thème central de ses œuvres : l’Homme, son univers, son évolution mais aussi son changement au fil du temps et des espaces. Retour sur sa collaboration avec le cristallier Daum.

De sa naissance en 1952 jusqu’à ses toutes dernières expositions en date, Maria-Luise Bodirsky a toujours eu un parcours surprenant et qui, depuis le début, trouve un écho particulier dans le monde de l’art européen et mondial.

Comme vous allez le voir, les œuvres de cette artiste ont déjà été exposées dans plusieurs pays et sur plusieurs continents, une consécration qui n’est pas prête de se terminer !

Dans les lignes qui suivent, prenez part à la découverte de la carrière d’une artiste originale, capable de travailler avec brio des matériaux de haute qualité.

Découvrez également les œuvres nées de son partenariat avec la célèbre cristallerie française fondée par les frères Daum.

Nous en profiterons pour dépeindre l’histoire de cette cristallerie en quelques mots, une histoire qui trouve écho avec celle de Maria-Luise Bodirsky comme vous allez pouvoir le constater…

Le parcours de Maria-Luise Bodirsky jusqu’à aujourd’hui

Maria-Luise Bodirsky est née en 1952 du côté de Birkingen, à la frontière entre l’Allemagne et la Suisse.

Ce tout petit village est le berceau d’une artiste qui, très vite, va trouver la direction qu’elle souhaite donner à sa carrière.

Son thème de prédilection se détecte dès les premières œuvres de l’artiste. Ce thème, comme nous vous le disions dans l’introduction de cet article, ce sera l’Homme.

Pas seulement la figure symbolique de l’Homme au travers de sa silhouette et de ses formes multiples. Non : il s’agit de l’Homme à travers toutes ses évolutions, ses changements et ses aspirations.

Un travail de réflexions profondes qui se répercute dans chaque œuvre, comme nous allons le voir dans la suite de cet article.

Revenons au parcours de Maria-Luise Bodirsky.

Après avoir quitté son village natal, la future artiste obtient son diplôme d’État au sein de la Haute école pédagogique de Fribourg. Polyvalente et touche-à-tout, Maria-Luise Bodirsky brille dans plusieurs disciplines dont les arts plastiques (comme une prémonition), l’allemand ou encore la psychologie.

Déjà à cette époque, ses professeurs placent en elle de solides espoirs, qui vont très vite se réaliser !

Pour parfaire ses premières connaissances acquises, la jeune fille prend la direction d’une école d’arts pour se spécialiser dans la peinture et la création plastique.

Deux domaines dans lesquels elle avait déjà montré toutes ses capacités, des capacités qui ne demandaient qu’à être davantage exploitées. Elle assiste alors à plusieurs séminaires et cours au contact d’artistes et professeurs d’arts connus dans le monde entier.

Au cours de ses évènements, elle en profite pour s’inspirer des touches et des techniques de chaque artiste, de sorte à forger ses propres méthodes qui, plus tard, lui vaudront toute la reconnaissance du milieu.

Comme une évidence, en 1986 Maria-Luise Bodirsky fonde son propre atelier de céramique du côté d’Oberrotweil am Kaiserstuhl, toujours en Allemagne.

Désireuse de porter ses propres projets et d’aller au contact des futurs artistes dans le but de transmettre, Maria-Luise Bodirsky ouvre son établissement. Très vite, les inscriptions affluent.

Dès lors, les premières œuvres de l’artiste apparaissent et trouvent toute la reconnaissance attendue.

Au sein de cet établissement, Maria-Luise Bodirsky travaille autant qu’elle enseigne. Elle parvient tout de même à conserver du temps pour aller à la rencontre d’autres artistes et d’autres méthodes, là encore dans le but d’enrichir toujours un peu plus son propre travail.

Et ces inspirations multiples se rencontreront assez rapidement dans le travail de Maria-Luise Bodirsky.

Comme nous vous le disions précédemment, l’ouverture de son atelier, Maria-Luise Bodirsky a eu la chance et l’honneur d’exposer dans toute l’Europe : en Allemagne son pays d’origine bien évidemment, mais aussi en Suisse ou encore en France.

Vous pourrez retrouver, à la toute fin de l’article, le résumé des expositions marquantes de Maria-Luise Bodirsky.

D’ailleurs, n’hésitez pas à surveiller son actualité sur sa page Pinterest ou Facebook : de nouvelles expositions sont à venir !

Des œuvres diverses, un thème fort, une matière centrale

Vous l’aurez compris, Maria-Luise Bodirsky est connue pour traiter et travailler le thème de l’Homme.

Mis au centre des œuvres de l’artiste, l’Homme est une figure essentielle pour Maria-Luise Bodirsky, une figure qu’elle n’hésite pas à traiter à l’aide de nombreux matériaux différents, du plastique à la céramique en passant par le cristal comme nous allons le voir, et un autre matériau que l’artiste affectionne tout particulièrement…

Son évolution, sa vulnérabilité face aux éléments de la nature, son évanescence qui construit toute la beauté de son existence, sa beauté…

L’Homme, entre les mains de Maria-Luise Bodirsky, est traité sous toutes ses coutures, notamment grâce à la malléabilité de l’argile.

En effet, c’est bien cette matière-là que l’artiste apprécie travailler, dès les premières étapes de son parcours mais aussi tout au long de son évolution.

Beaucoup d’œuvres signées Maria-Luise Bodirsky sont réalisées à partir d’un argile de haute qualité. Du début à la fin de ses créations en argile, Maria-Luise Bodirsky apporte un soin tout particulier à respecter les méthodes traditionnelle. Seul écart que l’artiste s’accorde de temps à autre : cuire ses objets dans un four électrique, celui qui se trouve directement installé dans son atelier.

De temps à autre, elle n’hésite pas à avoir recours aux techniques de cuisson traditionnelles telles que les fosses creusées dans le sol ou encore les fosses chauffées au feu de bois.

Dans certains cas plus exceptionnels, Maria-Luise Bodirsky se tourne vers des techniques plus complexes encore : la coulée de bronze, la coulée de fer ou encore la coulée d’aluminium.

Les grandes mythologies comme point d’orgue

Nous vous parlions de l’Homme comme thème central de l’œuvre de Maria-Luise Bodirsky.

Au-delà de cette thématique, on retrouve les grandes mythologies, les grandes civilisations comme autant de points de repère pour comprendre et interpréter les œuvres de l’artiste.

Au centre du travail de l’artiste, ce sont d’abord les grands mythes grecs que l’on retrouve au premier plan. Des mythes fondateurs qui, encore aujourd’hui, trouvent un écho tout particulier dans le fonctionnement et l’éclairage de notre société. Laissons-nous porter par ses mots pour bien comprendre cela…

« Depuis le début de mon activité artistique, il y a maintenant 35 ans, mon grand intérêt se tourne vers l’homme dans son univers, son évolution, son changement – sa métamorphose. Les formes issues des anciennes histoires de l’Homme, de la haute culture égyptienne, de la mythologie grecque et de l’Ancien Testament m’inspirent pour mes œuvres tout aussi bien que la littérature moderne »

Maria-Luise Bodirsky

Ces inspirations et cette volonté d’articuler tout un travail artistique autour de ces références citées, tout cela s’accompagne d’un travail rigoureux sur les formes, comme le dit l’artiste elle-même dans la suite de sa déclaration.

« Je suis particulièrement intéressée par les formes changeant leur lignes à travers des circonstances internes ou externes – comme une sorte de pétrification, appliqué à mes œuvres Lots Weib et Antigone, ou bien qui s’en libère, comme sur Niké ou bien Phoenix »

Maria-Luise Bodirsky

J’expose mes œuvres et participe à différentes expositions depuis 1986 en Allemagne, France, Italie, en Suisse…”

Vous l’aurez compris à la lecture de ces phrases de Maria-Luise Bodirsky, les grands mythes ont une influence marquée dans les œuvres de l’artiste.

Elle n’hésite jamais à donner des inspirations claires à ses créations, à l’image de sa Lady Gingko que vous allez pouvoir rencontrer dans quelques lignes seulement…

L’incontournable collaboration entre Maria-Luise Bodirsky et la cristallerie Daum

Toute la carrière de Maria-Luise Bodirsky a trouvé un sommet il y a quelques années à peine avec l’ouverture d’une collaboration de renom.

C’est d’ailleurs l’une des grandes tendances actuelles sur le marché de la cristallerie que d’aller à la rencontre d’artistes internationaux de renom pour mettre en place des collaborations qui font le plaisir des collectionneurs et des amateurs du genre.

En effet, l’artiste a eu la chance de pouvoir travailler sur le long terme avec la cristallerie française fondée par les frères Daum dans l’Est de la France.

Avant de découvrir les œuvres nées de cette collaboration désormais connue dans toute l’Europe voire dans le monde entier, penchons-nous brièvement sur l’histoire d’une cristallerie dont le nom résonne encore aux quatre coins du globe : la cristallerie Daum.

Quelques mots sur la cristallerie Daum

C’est d’abord dans la maîtrise du verre que cette cristallerie a trouvé ses lettres de noblesse. Retournons un peu arrière pour tout comprendre… 

Tout cela se déroule il y a plus de deux siècles maintenant, dans un monde si proche et si éloigné du nôtre…

Sous la direction de son créateur, Jean Daum disparu en 1885, la cristallerie Daum va grandir année après année jusqu’à exploser.

Jean Daum, revenons sur notre homme, a commencé comme notaire du côté de Bitche, non loin de Baccarat dans l’Est de la France.

Passionné d’arts, très proche des artisans locaux, il met un point d’honneur à se tenir près d’eux et les accompagner dans leurs démarches de création.

Il participe d’abord au financement de la verrerie de Nancy avant d’en prendre la tête à la suite des graves problèmes financiers rencontrés par l’établissement.

Il sauve la verrerie et son geste est alors salué par tous les notables du coin. Quelques années plus tard, en 1891, c’est avec l’aide de son frère Antonin que Jean Daum réussit à développer la renommée de l’établissement en profitant, en tout premier lieu de l’essor de l’Art nouveau initié par le célèbre Emile Gallé.

L’Art nouveau est un courant nouveau qui passionne les collectionneurs fortunés de tout le continent. Les frères Daum y voient alors une grande opportunité…

Depuis cette époque qui marque les débuts de l’établissement, les succès ont été nombreux malgré les guerres et tous les évènements connus à travers les décennies jusqu’à notre époque.

Aujourd’hui, la cristallerie existe encore et sa production reste l’une des références les plus estimées dans le monde entier. Les collectionneurs du monde entier, les amoureux d’art et les curieux qui s’intéressent aux objets de grande valeur connaissent tous, sur le bout des doigts, le nom et l’histoire de la cristallerie Daum.

Chaque année, de nouveaux artistes ont la chance de collaborer avec la cristallerie Daum, comme c’est le cas pour Maria-Luise Bodirsky.

Les œuvres de l’artiste pour le compte de la cristallerie Daum

Depuis toutes ces années que dure le partenariat entre Maria-Luise Bodirsky et la cristallerie Daum, plusieurs œuvres ont vu le jour.

Dans les lignes qui suivent, nous vous présentons ces œuvres les plus emblématiques, celles qui sont encore aujourd’hui largement recherchées par les collectionneurs d’Europe et du monde entier.

Confidence

Cette œuvre est un vibrant hommage au poème de Khalil Gibran, poème du même nom. Conçue dans une édition limitée à 375 exemplaires, cette pièce unique réalisée à partir de pâte de cristal signée Daum France marque l’esprit par un travail tout en légèreté.

En effet, les émotions surgissent de chaque détail de cette œuvre de 23,5 centimètres de haut qui s’arrache depuis plusieurs mois. Cliquez ici pour découvrir Confidence.

confidence-sculpture-daum-bodirsky

Lady Gingko

Pour bien comprendre l’intention cachée derrière cette œuvre, il faut écouter les mots de sa créatrice.

« Ma Lady Ginkgo est pleine de charme, d’élégance et sa silhouette a la légèreté d’une danseuse. Telle une feuille tombant sur le sol à l’automne, elle évoque à la fois la beauté et le détachement, la liberté et la fin. »

Maria-Luise Bodirsky

Reprenant les grands contours des intentions de l’artiste, Lady Gingko est une œuvre singulière, unique en son genre, pétrie de grâce et de légèreté avec un travail centré autour de la question de la silhouette de l’Homme.

Limitée à 250 exemplaires et pas un de plus, Lady Ginkgo est une pièce unique.

Comme pour Confidence, la seule matière utilisée n’est autre que la pâte de cristal, un matériau qui offre des reflets uniques aux œuvres qui en profitent.

Si on cherche davantage dans les détails de l’œuvre, Lady Gingko trouve sa grande inspiration dans les vers du poème de Goethe, un poème écrit autour de cet arbre symbolique qui représente à la fois la beauté, la force et la vitalité. 

Vendue dans un écrin et un sac particuliers et fournie avec un certificat d’authenticité « édition d’art », Lady Gingko est une pièce qui surprend et capte l’attention jusque dans ses moindres détails.

Ariane

Troisième œuvre notable de Maria-Luise Bodirsky, autre œuvre réalisée durant la collaboration entre l’artiste et la cristallerie Daum, Ariane est une représentation mythologie autour du fameux mythe d’Ariane.

L’artiste traite ce mythe à travers la figure de l’abandon, moment crucial. Ariane doit être en mesure de surmonter sa détresse et de faire face à son avenir qui se présente sous les pires auspices.

D’une hauteur de 55 centimètres, Ariane est produite en 250 exemplaires uniquement. Chaque pièce est réalisée en pâte de cristal signée Daum France, pour un rendu simplement unique !

Les principales expositions de Maria-Luise Bodirsky

1988 : présence lors de la XI. Biennale Internationale de Céramique d‘Art organisée du côté de Vallauris, dans le sud de la France.

1993 : organisation de l’exposition “Tremblement de Terre“ lors d’un évènement autour de la céramique tenu à Mulhouse, en Alsace.

1999 : présence lors de l’évènement Terra Art International organisé à Offenburg.

2005 : obtention du premier Prix du Salon des Beaux Arts, lors du salon Art Colmar. Obtention du Prix « Coup de Cœur des Artistes Sculpteurs » lors du même évènement.

2008 : organisation de l’exposition “Vita e Amore“ au sein de l’Art Gallery à Badalucco en Italie.

2013 : exposition célébrée dans les médias au sein de l’Ekaterinburg Art Foundation, en Russie à Moscou.

PARTAGEZ NOTRE SAVOIR-FAIRE !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
shares