LIVRAISON ASSURÉE SOUS 1 À 3 JOURS + UN CADEAU OFFERT 

LIVRAISON ASSURÉE SOUS 1 À 3 JOURS

BOUTIQUE SPÉCIALISTE DU CRISTAL À BACCARAT
03.83.75.10.55 - 7J/7 -

histoire du presse papier en cristal de Baccarat

LA GRANDE HISTOIRE DU PRESSE-PAPIER BACCARAT

Partons ensemble à la découverte de l’histoire du presse-papier Baccarat. Comment l’authentifier ? Comment sont fabriqués ces presse-papiers en cristal ? Cet article vous partage en détail, étape par étape, tous ses secrets. Et enfin, où acheter les presse-papiers Baccarat, malheureusement plus fabriqués par la cristallerie.

Avant de vous lancer dans la lecture, il est important de notifier que les presse-papiers Baccarat ne sont plus fabriqués par la manufacture. Ces objets sont donc aujourd’hui très recherchés par les collectionneurs, et les prix peuvent vite s’affoler pour certains modèles.

Le presse-papier est l’objet de collection qui revient à la mode, mais pas n’importe lequel … Celui en cristal ! 

Le presse-papier « Millefiori » fut un objet de convoitise de la part d’illustres collectionneurs. L’écrivaine Colette, grande collectionneuse, s’extasiait surtout devant l’inutilité de la pièce de cristal, mais également devant sa beauté et le mystère autour de sa fabrication. Cette boule de cristal si particulière, nous fait penser à une multitude de petites fleurs, qui semble flotter, tel un herbier de cristal.

LA FOLLE HISTOIRE DU PRESSE-PAPIER BACCARAT

C’est en 1846 que débute la fabrication des premiers presse-papiers signés Baccarat. Lors de la construction de l’église de Baccarat (1853), présentant actuellement de superbes vitraux en cristal, un verrier réalisa un presse-papier Millefiori et l’insèra dans les fondations du bâtiment. Lors des bombardements Allemand de la Seconde Guerre mondiale, l’église s’effondra.

Qu’est-ce que le Millefiori ?

D’origine italienne, c’est un décor facilement reconnaissable, réalisé à l’aide de baguettes de cristal ou de perles de cristal colorées.

Un découverte incroyable :  Lors de la reconstruction de l’église en 1953, des personnes ont retrouvé le fameux Millefiori. Une superbe découverte qui a permis à Baccarat de pouvoir en réaliser la fabrication. Et notamment la réédition de ce presse-papier, avec la date 1953. Il fût baptisé “presse-papier de l’église”.

Par la suite, le Millefiori a été une spécialité de la manufacture pendant des années. La collection s’est ensuite développée pour se tourner vers la faune et la flore … rétrospective sur la fabrication …

presse-papier-cristal-Baccarat

LA FABRICATION ET LE TRAVAIL DU CRISTAL

Il faut le dire, les presse-papiers sont une véritable prouesse technique.

Il s’agit d’un assemblage à chaud de couches successives de cristal. Pour les Millefioris, ils sont réalisés à partir d’un assemblage de cannes de cristal de couleur. Cela nous offre alors l’effet fleuri.

L’artisan dispose dans un premier temps un “coussin” de cristal de forme ronde, sur lequel il appose le motif réalisé (fleurs, animaux etc …). L’artisan recouvre ensuite le motif d’une multitude de couches de cristal.

Mais attention !

Toute la difficulté réside dans le fait que les couches de cristal successives doivent refroidir harmonieusement. Si la différence de température entre deux couches est trop élevée, alors apparait un éclat, une fêlure, et le presse-papier est invendable.

Vous souhaitez en savoir plus sur cette fabrication ? Lisez notre article au sujet : la fabrication des presse-papiers.

UNE PARTICULARITÉ DE BACCARAT : LES “GRIDEL”

Dans les boules “millefiori” de Baccarat, on aperçoit souvent des petites silhouettes noires qui, avec le temps, ont donné leur nom à ce type de boules. Ce sont les “Gridel”.

Leur création est une belle histoire. Émile Gridel est né à Baccarat le 16 octobre 1839, la même année que le peintre Cézanne. Il était le neveu du directeur de l’usine, Jean-Baptiste Toussaint.

Enfant, il s’amusait à découper des silhouettes d’animaux dans du papier. La mode des “silhouettes” fut très en vogue au XVIIIème siècle jusqu’au milieu du XIXème.

En 1847, alors qu’Émile avait huit ans, son oncle eut l’idée d’utiliser ces découpages pour en faire des motifs de presse-papiers dont les premiers exemplaires datent de cette même année.

Certaines silhouettes d’animaux sont spécifiques à Baccarat : le coq, le daim, le cheval, l’éléphant, le papillon, l’écureuil, le sanglier, la perruche …

À partir de 1970, Baccarat réédite des boules avec des silhouettes de “Gridel” qui deviennent le motif central du presse-papiers.

presse-papier-baccarat

OÙ ACHETER DES PRESSE-PAPIERS BACCARAT

Si vous êtes collectionneurs, il existe un véritable marché pour ces presse-papiers. Attention au prix, certains modèles ont bien plus de valeur que d’autre.

Les presse-papiers recherchés : il s’agit des millefiori, mais également des modèles représentant un décor, faune ou flore.

Les modèles qui ont le moins de valeur sur le marché sont ceux présentant le portrait d’une personne célèbre. Édité en grand nombre, ils ont même été bradés faute de clients acquéreurs.

Rendez-vous sur des marketplaces comme Ebay ou Leboncoin, veuillez à bien authentifier votre cristal ! Si vous n’étes pas spécialiste, d’autres sites comme catawiki mettent à disposition un spécialiste qui évalue la valeur de l’objet avant sa mise en vente.

NOS PRESSE-PAPIERS RÉALISÉS PAR DE PETITS ARTISANS

Aujourd’hui, nous vous proposons une large série de presse-papier de haute qualité, sans aucun défaut, d’origine française et écossaise. Le rapport qualité prix est vraiment très intéressant.

Nous proposons également les créations d’un meilleur ouvrier de France, ancien artisan verrier de la manufacture de Baccarat, spécialiste des presse-papiers : Gilles Gickel.

Enfin, succombez à l’excellence des presse-papiers Saint-Louis.


Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    levy

    |

    Dommage que Baccarat ait arrêté la production …

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
shares