Panier

54120 BACCARAT - 03.83.75.10.55 - 7J/7

-15% DE REMISE SUR TOUS NOS PRODUITS AVEC LE CODE SOLDES15

  • 0
  • Mon premier cristal Lalique

    NOUVEAUTÉ : MON PREMIER CRISTAL de Lalique

    Une nouvelle façon de vivre le cristal au jour le jour. Accessoirisée avec un élégant spray de style poire, la précieuse bouteille est non seulement un objet de collection, mais aussi une partie du rituel de beauté.

    Mon premier cristal Lalique

    L'HISTOIRE DU FLACONNAGE

    Au début du XXe siècle, François Coty, rêvait de vendre ses fragrances révolutionnaires à une clientèle plus large dans des bouteilles sophistiquées.

    Brillant artiste et industriel, René Lalique lui a donné les moyens de le faire en concevant un procédé de production de ces bouteilles en grandes séries à un coût abordable.

    Aujourd’hui, la Maison Lalique célèbre l’alliance entre le parfumeur et le cristallier, ainsi que leur vision pionnière, avec une nouvelle collection qui introduit l’utilisation de la bouteille de cristal dans la vie quotidienne.

    Pour chaque parfum, une recharge de 100 ml est disponible, incluant un entonnoir, dans une bouteille élégante qui reprend le motif traditionnel. Une touche finale qui garantit l’utilisation durable de Mon Premier Cristal au fil des ans.

    Mon-premier-cristal-lumiere-absolu-de-parfum-Lalique

    3 PARFUMEURS = 3 INTERPRÉTATIONS

    Un trio de fragrances entièrement féminines, librement composé par trois parfumeuses, chacune exprimant son propre style et son propre tempérament à travers une interprétation virtuose du cristal dans ses différents états.

    Trois compositions dans lesquelles les parfumeurs, inspirés par la beauté limpide du flacon, ont versé les ingrédients les plus riches de leur palette, y compris le plus précieux de tous: leur émotion.

    Qui est Jean-Simon Peynaud ?

    PARTAGEZ NOTRE SAVOIR-FAIRE !

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.