JUSQU’À 13% DE REMISE : CODE SOLDES

UN CADEAU POUR CHAQUE COMMANDE !

BOUTIQUE SPÉCIALISTE DU CRISTAL À BACCARAT
03.83.75.10.55 - 6J/7 -

Error: Only up to 6 widgets are supported in this layout. If you need more add your own layout.

LES MEILLEURS ARTICLES

reconnaitre-verre-murano

3 ÉTAPES POUR RECONNAÎTRE LE VERRE DE MURANO

Le travail à la main, typique de l’île, est resté identique au fil des siècles. Mais comment reconnaître un vrai Murano copie ? Votre verre de Murano vient-il bien d’Italie ? Comment analyser les signatures Murano ? Vrai ou faux Murano ? Cet article vous donne les trois étapes clefs !

DÉCOUVRIR
Reconnaitre-un-vrai-vase-Galle

3 ÉTAPES POUR RECONNAÎTRE UN VRAI VASE GALLÉ ?

Les oeuvres uniques signées de la main de Gallé s’échangent aujourd’hui à prix d’or. Mais comment reconnaître un vrai Gallé d’une copie ? Quelles sont les différentes signatures de l’artiste ? Cet article vous donne les trois étapes clefs !

DÉCOUVRIR

CRISTALLISEZ VOTRE AMOUR

LE BRACELET DE L’ÉTÉ

ASSEMBLÉ À BACCARAT

LA ROUTE DU CRISTAL

reconnaitre-verre-murano

3 ÉTAPES POUR RECONNAÎTRE LE VERRE DE MURANO


3 ÉTAPES POUR RECONNAÎTRE LE VERRE DE MURANO :

L’authentification du verre de Murano n’est pas simple d’un simple coût d’oeil. Voici 3 étapes pour reconnaître et authentifier un véritable verre de Murano. La qualité du verre de Murano est aujourd’hui garantie par la sélection de matières premières très pures. Le travail à la main, typique de l’île, est resté identique au fil des siècles. Mais comment reconnaître un vrai Murano d’une copie ? Votre verre de Murano vient-il bien d’Italie ? Comment analyser les signatures Murano ? Vrai ou faux Murano ? Cet article vous donne les trois étapes clefs !


UN PEU D’HISTOIRE : VENISE OU FAÇON VENISE ?

Le premier verre de Venise date de l’an 982, façonné par Dominicus Phiolarius, alors souffleur de bouteilles.

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, on vit s’accentuer le phénomène, grave pour l’économie de Murano et donc déclaré illégal, de l’émigration de verriers et de décorateurs vers l’Espagne et des pays situés au nord des Alpes, jusqu’en Grande-Bretagne. Ils travaillaient à partir de matières premières typiques de Venise, selon les techniques et des modèle le plus souvent vénitiens, tout en raison parfois des concessions au goût dominant des pays. Ce ne fut cependant pas une émigration massive.

Rappelons que dès 1291, un décret interdisait aux maîtres verriers vénitiens de quitter le territoire de la Sérénissime sous peine de confiscation de leurs biens et les obligeait à installer leurs fours à Murano, petite île au nord de la lagune de Venise.

La situation est rendue plus complexe encore par le fait qu’à Venise aussi, les verriers réalisaient des produits adaptés aux spécificités de leurs marchés de destination.

Ainsi, le verre de Murano concerne tout autant une technique artisanale, qu’une localisation : 

Le verre de Murano doit être vu comme une marque, un gage de qualité, il doit indiquer la place de fabrication des objets (île de Murano), et doit être fabriqué avec des techniques spéciales de l’ancienne tradition de Murano. Le verre de Murano est composé de de sable, de sodium (permet l’élasticité et la maniabilité) et d’arsenic (afin d’ enlever les bulles pendant le processus d’usinage).

En raison de son aspect unique, sophistiqué et de la complexité des techniques que sa fabrication requiert, le verre de Murano se distingue de tout autre verre au monde.

Murano se divise aujourd’hui en deux monde : d’un côté, ces babioles bon marché, souvent peu esthétique, et de l’autre côté, celui des belles choses produites par des verreries jalousement cachées mais où artistes, architectes et designers ont depuis belle lurette leurs entrées, signant bijoux, verrerie de table, objets décoratifs et pièces d’art uniques.


ÉTAPE 1 : REGARDEZ LA SIGNATURE DE VOTRE ARTICLE :

Les plus grands verriers de Murano authentifier leur travail recherché par une signature.

Parmi les plus grands artistes de l’histoire du verre de Murano, on retrouve :  Angelo Barovie.

Attention : les mentions « Made in Italy » ou « Made in Venice » ont vocation à tromper le consommateur, ce n’est pas une authentification de votre verre de murano. Les étiquettes autocollantes doivent vous avertir, elles sont souvent la pour vendre … Cependant certaines y indiquent le nom de l’artiste, voir un site web, à vous de mener l’enquête !

Si vous découvrez un sticker de la marque officielle Vetro Artistico® sous le verre, ou une inscription citant « Verre de Murano », c’est bon signe.

Ci-dessous, la signature du designer Alessandro Mendini pour  Venini à Murano :

grand-vase-venini-murano


ÉTAPE 2 : REGARDEZ LES CARACTÉRISTIQUES DU VERRE DE MURANO :

Votre oeil est votre meilleur allié ! Même si vous n’êtes pas un expert en verre, nous allons vous donner quelques conseils.

Les créations de Murano ne sont pas réalisées en série, ou bien de façon mécanique (à l’aide d’un moule). C’est ici une caractéristique centrale.

Murano naît de la seule main de l’homme, les petites imperfections de forme sont la marque d’un travail fait entièrement artisanalement par les verriers de Murano.

LES BULLES D’AIR :

Oui, les bulles d’air sont gages d’une fabrication artisanale.

Vous me direz, pas très esthétique ? Oui et non, les grandes cristalleries utilisent du plomb dans la composition du cristal afin d’éviter les bulles et d’avoir une pureté maximal.

Ce n’est pas dans la tradition des techniques à Murano, où le plomb est interdit dans sa composition officielle. Votre verre de Murano authentique doit présenter des bulles !

reconnaitre-verre-de-murano

reconnaitre-verre-de-murano

DES COULEURS VIVANTES :

Les verriers de Murano sont réputés par leur technique à créer des couches de différentes couleur à partir du verre fondu. On obtint alors des couleurs dans la masse de verre, une technique difficile à répliquer avec haute qualité.

Le vrai verre de Murano doit avoir des couleurs extrêmement vives et riches, alors que les faux Murano présentent des couleurs parfois appliquées en spray.

Astuce : Si vous avez des doutes, demandez à avoir une photo avec de la lumière traversant le verre. Vous verrez ainsi si la couleur est bien présente dans la masse et non une peinture.

Authentifier-verre-de-murano

DE L’OR ET DE L’ARGENT DANS LE VERRE :

Si vous regardez avec minutie, votre verre de Murano peut contenir de l’or et de l’argent. Cette technique artistique est propre à l’île de Murano, et nécessite un verrier qualifié. De plus, cela augmente considérablement le coût de la pièce, ce qui n’est pas alors reproduit par les faussaires désirant vendre de grande quantité à bas prix !

Astuce : Regardez scrupuleusement votre verre de Murano. Est-il parfaitement symétrique ? Présente-il des caractéristique de fabrication artisanale ? Si votre produit est parfaitement identique à d’autre, cela peut être le signe d’une fabrication mécanique, non réalisé sur le sol de la lagune vénitienne. Des formes irrégulières sont un indice d’un véritable Murano.

Si vous désirez acheter une oeuvre Murano, demandez à avoir un certificat d’authenticité. Comprenant le nom de l’artiste, ainsi que sa signature.


ÉTAPE 3 : CONTACTEZ LE MUSEO DEL VETRO

Prenez contact avec Le Museo del Vetro de Murano – l’un des onze établissements de la Fondation Museo Civici di Venezia – qui a été créé en 1861 à l’initiative de l’abbé Vincenzo Zanetti. Ce musée est le deuxième espace d’exposition en nombre de visiteurs, il propose une histoire artistique et culturelle unique en son domaine.

Adresse : Fondamenta Marco Giustinian, 8, 30141 Venezia VE, Italie, www.museovetro.visitmuve.it

Vous souhaitez authentifier votre cristal ? Découvrez cet article qui présente trois étapes simples pour reconnaître le cristal.

museo-del-vetro


Rétrolien depuis votre site.

PARTAGEZ NOTRE SAVOIR-FAIRE !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Offres exclusives, nouveautés, dernières tendances, conseils, rejoignez nos milliers de clients pour ne rien manquer !