Jean-François Leroy

Qui est Jean-François Leroy ? C’est d’un artiste complet, passant sans cesse d’un domaine à l’autre, dont nous allons parler aujourd’hui. Avec Xavier Carnoy, Sylvie Mangaud Lasseigne, Robert Rigot ou encore Thomas Bastide, Jean-François Leroy incarne la relève de la scène artistique française contemporaine. Et justement : Jean-François Leroy est un homme surprenant qui s’attèle à travers toutes ses œuvres à creuser la surface de son environnement quotidien, ou « percer la peau des choses » comme il aime à le dire. Découvrez tout de suite pourquoi !

Panneaux de bois de toutes tailles, moquettes, bâches en tous genres ou encore cristal… Tels sont les matériaux courants ou d’exception (voire surprenants !) qui sont les plus souvent utilisés par l’artiste.

Le tout est alors travaillé à l’aide de gestes simples et subtils : superpositions, coupes, jeux de pliage, etc. Chaque œuvre profite d’un travail tout à fait particulier, à l’aide de gestes originaux et mis à la portée de chaque personne. La question du domestique est aussi au cœur du travail de Jean-François Leroy : comment transformer ces matériaux de tous les jours en œuvres aux couleurs qui irradient le regard et l’attention ?

Autre corde à son arc, Jean-François Leroy est également un sculpteur animalier français renommé dans le monde entier pour ses créations réalistes, notamment sur le thème de l’animal. Quelques regards sur l’une de ses œuvres animalières suffisent à tout comprendre… En effet, Jean-François Leroy s’est très vite passionné pour la nature, la faune et la flore, mais aussi pour la spiritualité. Reconnu pour ses sculptures animalières en bronze extrêmement réalistes, il expose dans de nombreuses galeries à l’international et participe à de grands salons d’exposition d’Art sur le thème animalier. Cette spécialisation dans sa sculpture est, comme vous le verrez à la fin de cet article, au cœur d’une collaboration d’exception avec la célèbre cristallerie française de Daum.

Dans les lignes qui suivent, nous allons partir à la découverte du travail d’artiste de Jean-François Leroy, ses œuvres centrales, ses méthodes et intentions mais aussi et surtout son rapport avec le monde du cristal. 

Le sculpteur Jean-François Leroy, une ligne artistique claire

Très tôt dans sa carrière, Jean-François Leroy a été nourri par les œuvres des artistes minimalistes, de l’abstraction américaine jusqu’à d’autres artistes allemands plus récent comme Blinky Palermo. C’est précisément dans ces mouvements-là que l’on peut retrouver les influences principales de l’artiste français originaire du Sud de la France, du côté de Montauban pour être exact.

Toujours dans ce souci de minimalisme, Jean-François Leroy accorde une place centrale au rapport qui existe entre l’objet travaillé et son « potentiel sculptural et pictural ».

Pour tenter d’interpréter cette intention, la question posée par toutes les œuvres de Jean-François Leroy est la suivante : comment le commun se magnifie-t-il dans l’œuvre et que veut-il nous dire ? Ainsi, toutes les œuvres de l’artiste, constituées à partir d’objets divers et variés (objets trouvés dans l’espace public ou dans les magasins de matériaux de construction par exemple), questionnent ce potentiel des objets du quotidien à nous interroger.

Dans tout ça, quelle est alors la place de la peinture ? Jean-François Leroy utilise régulièrement le dessin et le croquis dans les phases préparatoires de création artistique. Pour ses sculptures, ses pliages et toutes les œuvres qui naissent sous ses mains, l’artiste a souvent recours au dessin afin de faire naître le résultat final dans son esprit.

En résumé, la question que posent toutes les œuvres de Jean-François Leroy est simple : comment développer une relation sensible avec les caractéristiques de ces objets du quotidien et le contexte dont ils sont issus ?

Des matériaux surprenants au cœur de la création

Comme évoqué dans la partie précédente, le choix des matériaux de Jean-François Leroy pour constituer ses œuvres est très précis. C’est véritablement le cœur de son processus de création que l’on retrouve dans ce choix très particulier.

On peut dégager deux types de matériaux que l’on retrouve ensuite au cœur de toutes les œuvres de l’artiste. Deux types de matériaux bien précis qui occupent tous les deux la place centrale dans chaque création artistique.

D’une part, outre le cristal, il y a les matériaux destinés à des usages industriels. L’artiste les sélectionne par rapport à leur qualité plastique. Ces différents matériaux peuvent être retrouvés par l’artiste dans des magasins de bricolage par exemple, ou dans d’autres lieux du genre. 

D’autre part, Jean-François Leroy a à cœur de travailler ce que l’on peut appeler le fond d’atelier, c’est-à-dire des éléments récupérés qui n’ont plus aucune qualité a priori pour le commun des mortels. Ces objets intéressent alors l’artiste pour leur forme et pour leur histoire. L’artiste peut conserver ces objets pendant des années dans son atelier, jusqu’au moment où il trouve la bonne combinaison pour les inclure dans une œuvre en cours de création.

Vous l’aurez compris : Jean-François Leroy choisit ses matériaux par rapport aux propriétés plastiques et picturales, mais aussi par rapport aux propriétés mécaniques de ce dernier. Ces propriétés qui vont alors permettre à l’artiste de répondre à des questions précises de poids, de tension, etc. 

Bien évidemment, et nous y reviendrons dans la suite de cet article, le cristal a une place toute particulière dans l’œuvre de l’artiste. Un matériau d’exception que Jean-François Leroy affectionne tout particulièrement, en témoigne les œuvres crées dans le cadre d’un partenariat avec la cristallerie française fondée par les frères Daum il y a plus de deux siècles maintenant. Encore un peu de patience, nous y reviendrons !

Dernier point, central, la particularité chromatique de ces matériaux, une donnée essentielle pour les créations à venir. Ecoutons un peu ce que nous dit l’artiste à ce sujet : « Les matériaux que j’utilise ont une couleur liée à leur propriété réelle. L’aluminium celle d’une surface isolante et isotherme alors que certaines couleurs, comme le rose, n’ont pas d’autres fonctions que celle de leur identification commerciale. Par le pliage, je fais dialoguer les couleurs présentes de chaque côté des matériaux employés. Parfois, de nouvelles couleurs naissent de la vibration entre les teintes des matériaux. » Dernier point de précision donné par l’artiste : « La question de la surface, du grain du matériau, est aussi très présente. Dans l’imaginaire collectif, une surface crépie renvoie, par exemple, à l’espace du pavillon. »

Décrypter le geste du sculpteur

Que devenons-nous interpréter et retenir de ces intentions créatrices de Jean-François Leroy ? Comment est-il possible de comprendre et analyser le geste de ce sculpteur, de cet artiste on ne peut plus complet ?

Le rapport à l’œuvre de Jean-François Leroy est concret, pragmatique, c’est le résultat d’un véritable processus de déduction. Par les gestes de la sculpture et de l’atelier, l’artiste accentue toutes les caractéristiques de ces matériaux pour les incorporer à merveille dans son processus créatif. Manier les échelles, sentir le poids, la texture, travailler toutes les couleurs imaginables… Voilà comment est constitué le geste d’artiste de Jean-François Leroy.

Une fois encore, arrêtons-nous sur cette explication de l’artiste, indispensable pour percer encore un peu plus de ses mystères. « Je peux prendre beaucoup de temps à manipuler un élément au sol, certaines pièces passant parfois par quatre ou cinq stades différents avant de trouver leur forme définitive. Très souvent, les pièces naissent de quelque chose d’assez anecdotique même si les formes obtenues sont liées à ce que je peux observer dans l’espace public. »

Refus de l’exposition, rapport au corps : aux origines des œuvres de Jean-François Leroy

Même avec tout ce que vous venez de lire, vous n’avez pas encore fait le tour du personnage artistique qu’est Jean-François Leroy. Notre homme est un artiste en pleine émergence, en pleine maturité, un artiste aux contours qui se dessinent encore jour après jour.

Par exemple, Jean-François Leroy ne goûte aucunement à l’exposition de ses œuvres. Alors que les galeries et les initiatives d’exposition se multiplient, Jean-François Leroy se garde de tout ça. « Le caractère démonstratif ne m’intéresse pas pour l’instant. » Pour lui, il est important, avant toute autre chose, que le processus d’élaboration soit figé, que ce processus ne soit montré que lors de l’aboutissement de la manipulation. Pourtant, l’artiste le reconnaît lui-même : alors que la tendance de l’exposition et de la création « spectacle » a le vent en poupe, alors que ses gestes d’artiste pourraient très bien se livrer à ce type d’exercice, Jean-François Leroy signe et persiste, le caractère pictural de son travail se perdrait, tout comme le rapport au plan et à la frontalité. Il est vrai qu’en regardant avec attention les œuvres de Jean-François Leroy, on s’aperçoit très vite que ces pièces contiennent déjà en elles un rapport au corps direct, rendu visible par le matériau.

Justement, arrêtons-nous sur ce point du rapport au corps, autre axe central de l’œuvre créative de Jean-François Leroy. Que ce soit le corps humain mais aussi et surtout le corps animal, l’artiste a à cœur de travailler à la perfection ces différentes silhouettes. Quand il fait le choix des matériaux à utiliser dans ses œuvres, quand il réfléchit à l’implémentation de son travail par rapport à l’habitat et à l’espace public, Jean-François Leroy retrouve un rapport au corps très fort. Il va chercher, en permanence, le rapport direct à l’espace, à l’architecture et au lien entretenu avec l’Homme. Cette dimension frontale est au cœur de la création artistique de Jean-François Leroy, maintenant, vous l’aurez compris !

De la création brute au cristal : itinéraire d’une collaboration hors du commun

C’est une collaboration née sous le signe du nouveau siècle : celle entre la célèbre cristallerie française de Daum et Jean-François Leroy. Désireuse de travailler avec les artistes nationaux les plus en vue, la cristallerie de l’Est de la France est très vite entrée en contact avec notre homme. Et quelle idée merveilleuse !

Vous l’aurez compris, que ce soit pour la sculpture d’œuvres animalières Jean-François Leroy a à cœur de s’engager dans le travail de matériaux bruts, récupérés dans les endroits du quotidien, jusque dans l’espace public. Avec le travail du cristal, l’artiste va encore plus loin dans sa promesse : profiter de l’excellence d’un matériau d’exception pour donner vie à des œuvres brutes et pratiques.

L’éléphant Daum, ou encore le guépard blanc, les œuvres animalières de Jean-François Leroy réalisées à base de pâte de cristal profitent d’un travail et d’une attention incroyables. Les lignes, les textures, le travail sur les nuances chromatiques… Tout y est pour hisser ces œuvres parmi les plus remarquables de ces dernières années dans le monde de la création sur cristal. Toutes ces œuvres existent en plusieurs exemplaires, dans des nuances de couleurs différentes. Cependant, force est de constater que les acheteurs et les collectionneurs du monde entier se pressent pour saluer le travail de cet artiste né du côté de Montauban, dans le Sud de la France.

De toute évidence, on retrouve dans chacune de ces œuvres toute la passion d’un artiste qui n’a pas fini de nous émouvoir et de nous surprendre.

Voici les 12 résultats

10€ offert

Profitez de 10€ de remise dès 49€ avec le code PREMIERCLIENT.

Livraison sous 1 à 3 j

Livraison avec assurance. Suivi dédié de votre commande par un membre de notre équipe.

Votre conseillé 7j/7

Question, devis, suivi de commande ? Nous sommes disponibles au 03.83.75.10.55 et via notre chat en ligne.

Un cadeau vous attend !

Nous sommes avant tout des commerçants. Pour vous remercier de votre commande, nous vous offrons la possibilité de choisir un cadeau à la validation de votre panier.

Cumulez des points en €

Gagnez des points fidélité convertir en remise immédiate, regroupez vos achats des plus illustres cristalleries françaises sur Vessiere Cristaux et profitez du meilleur prix.