Aline Thibault

L’artiste a choisi d’appliquer le principe de “détruire et créer, détruire pour créer”, prendre une plaque de verre, la casser au burin pour créer des multiples de pétales qu’ensuite elle réassemble par thermocollage pour composer un motif floral symbole de printemps, de renouveau et d’épanouissement.

Chaque coupelle est unique et, travaillant avec l’aléatoire, célèbre la beauté intrinsèque de la singularité.

2 résultats affichés