SULFURE OEUF CRISTAL SATINÉ

Sulfure-cristal-satine

SULFURE OEUF CRISTAL SATINÉ

27,0042,00

Mélange de cristal clair et satiné, cette sulfure offre une surface plate permettant ainsi au regard d’admirer l’éclosion d’un tourbillon coloré. Un travail supplémentaire de sablage est donc réalisé. Une originalité amplifiant la couleur du cristal.

  • Sulfure oeuf en cristal, pièce unique
  • Cristal 24 % de plomb, haute qualité, fabrication artisanale
  • Certificat d’authenticité Vessière Cristaux

Small : Hauteur : 7 cm Diamètre : 5 cm
Medium : Hauteur : 10 cm Diamètre : 6 cm

27,0042,00

Description produit

SULFURE OEUF CRISTAL SATINÉ :

SULFURE OEUF CRISTAL SATINÉ, Mélange de cristal clair et satiné, cette sulfure offre une surface plate permettant ainsi au regard d’admirer l’éclosion d’un tourbillon coloré. Un travail supplémentaire de sablage est donc réalisé. Une originalité amplifiant la couleur du cristal.


♦ SULFURE EN CRISTAL :

Sulfure artisanale, réalisée à la main. Chaque pièce est donc unique, un cristal supérieur à 24% de plomb.

Aujourd’hui, la fabrication du cristal se déroule selon les techniques d’origine. Ainsi, le mélange de sable, de carbonate de potassium et d’oxyde de plomb est porté à une température de 1450°C. Le bain en fusion est ensuite «mûri» pendant plusieurs douzaines d’heures.  Le but est que toutes les bulles de décomposition du carbonate, qui contribuent à rendre le mélange homogène, s’éliminent. Le mélange est ensuite prêt à être travaillé par les cueilleurs, les souffleurs et les tailleurs. Et ce, dans les règles de l’art et du savoir-faire de la cristallerie haut de gamme.

Les cris­tal­liers, comme les ver­riers, se sont d’abord implan­tés dans les zones boisées. En effet, ces zones four­nis­saient le bois pour chauf­fer les fours de fusion et même les cen­dres qui four­nis­saient le potassium. Dans ces zones recu­lées, le pri­vi­lège royal leur per­met­tait de porter l’épée pour se défendre. En France, l’his­toire du cris­tal débute en Lorraine avec la ver­re­rie de Münzthal fondée en 1586. Cependant, c’est seu­le­ment en 1767 que le roi Louis XVI lui confère par lettre patente le titre de « Verrerie royale de Saint-Louis ». En 1782, François de Beaufort met au point la for­mule du cris­tal avec plus de 35 % de plomb.

Qu’est ce qui diffère du cristal Baccarat – Lalique – Daum ? Tout simplement la qualité du cristal. En effet, le cristal artisanal possède 24% de plomb alors que Lalique ou Baccarat en possèdent 32%. Cependant, nous restons quand même sur un cristal, qui peut avoir quelques irrégularités, gage d’un travail artisanal.


 

Information complémentaire

Dimensions 6 x 10 cm
Taille

M, S

Vous aimerez peut-être aussi…